Ester Ledecka surprend tout le monde et prend l'or du super-G
Ester Ledecka surprend tout le monde et prend l'or du super-G. | JAVIER SORIANO / AFP

JO 2018 : Ester Ledecka surprend tout le monde et prend l'or du super-G

Publié le , modifié le

La Tchèque Ester Ledecka sort les cadors du circuit pour prendre l’or du super-G, en 1’21’’11, alors qu’elle est partie avec le dossard 26. Elle devance l’Autrichienne Anna Veith pour seulement un centième. Tina Weirather complète le podium (+0’11’’). Ce super-G a été marqué par le raté de Lindsey Vonn, terminant à la 5e place, et celui de Tessa Worley qui termine à plus de deux secondes de la première. Romane Miradoli est la meilleure française, 19e, à 1'25'' de la championne du jour.

À la surprise générale. Tout le monde se prépare à saluer le retour flamboyant d’Anna Veith après le passage des prétendantes à la victoire. C’est dans le même temps, que la Tchèque Ester Ledecka, partie avec le dossard 26, crée la sensation. Une descente du super-G dans les mêmes allures que l’Autrichienne. À l’arrivée, celle qui brille dans le snowboard, et qui alterne avec le ski alpin, réalise l'exploit monumental de finir première, pour un petit centième. 

Restée longtemps stoïque face à cette invraisemblable performance, Ester Ledecka lâche un timide sourire. Elle devient championne olympique avec comme seule référence, un top 10 en Coupe du monde. Elle peut désormais bien fêter ce titre, mais pas trop. Car les Jeux ne sont pas terminés pour elle. Elle sera alignée en snowboard parallèle, comme il y a quatre ans, où elle visera une médaille d'or, après son titre de championne du monde en 2017. 

À la surprise générale

Le retour au bon moment pour Anna Veith


Plus le même nom, mais un niveau retrouvé. Anna Fenninger devenue Anna Veith, est un modèle de résurrection. Absente lors de la saison 2015/2016, Anna Veith a mis du temps à revenir, pour enfin regagner cette saison lors du super-G de Val d’Isère, avant de retrouver le podium qu'elle avait quitté il y a quatre ans à la première marche. Pour son grand retour, elle finit dauphine, derrière la grosse sensation du jour, peut-être la plus grande surprise des ces Jeux depuis le début de l'événement. 

La déception Vonn et Worley

Partie première du super-G, l’Américaine Lindsey Vonn voit le podium et l’or s’éloigner pour une seule faute, en fin de parcours qui lui coûte beaucoup de temps. Elle entre mal dans ses Jeux olympiques et aura une dernière chance de se rattraper dans sa discipline de prédilection, le 21 février prochain, à l’occasion de la descente.  Un peu timide, la Française Tessa Worley n’est pas dans le coup et termine dans les dernières de la course, à plus de 2 seconde d'Anna Veith. 

Lindsey Vonn part à la faute

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu