JO 2018 à PyeongChang avec les deux Corées ensemble
La Corée du Sud et du Nord seront main dans la main pour les Jeux Olympiques 2018 de PyeongChang. | Manabu Kato / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun

JO 2018 : Des skieurs sud-coréens s'envolent en Corée du Nord pour s'entraîner

Publié le , modifié le

Des skieurs sud-coréens ont pris l'avion pour la Corée du Nord mercredi quelques jours avant les jeux Olympiques d'hiver afin de s'entraîner avec leurs rivaux, vol direct rarissime entre les deux voisins exempté de sanction par Washington.

Il s'agit du dernier voyage transfrontalier en date dans les préparatifs des JO qui s'ouvrent le 9 février au Sud à Pyeongchang. La situation s'est apaisée sur la péninsule après deux ans de crispation due aux ambitions nucléaires de Pyongyang. La délégation forte de 45 personnes, parmi lesquels 24 athlètes dont aucun ne participera aux Jeux, s'est rendue à Masikryong, une station de ski chère au cœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un.

Peu de Nord-Coréens ont le loisir de skier régulièrement si bien que les pentes de Masikryong sont largement désertes, fréquentées parfois par des touristes occidentaux à la recherche d'expériences originales. Les Sud-Coréens se sont envolés à destination de l'aéroport de Kalma, à Wonsan, localité située sur la côte orientale de la Corée du Nord, à bord d'un avion affrété par Asiana Airlines. Aux termes des sanctions infligées par Washington à Pyongyang à cause de ses programmes nucléaire et balistique, tout avion décollant de Corée du Nord est ensuite interdit d'atterrissage sur le territoire américain pendant 180 jours, ce qui pénalise les compagnies.

Exempt de toutes sanctions

Le ministère sud-coréen de l'Unification s'est "coordonné avec les Etats-Unis pour exempter l'avion des sanctions", a expliqué un porte-parole Baik Tae-Hyun. L'avion est parti en direction de la mer avant de mettre le cap sur le Nord afin d'éviter de survoler la frontière lourdement fortifiée qui sépare les deux Corées. Les Sud-Coréens reprendront le chemin en sens inverse jeudi accompagné des athlètes nord-coréens qui participeront aux Jeux. La semaine dernière, 12 hockeyeuses sur glace nord-coréennes sont arrivées au Sud pour se joindre à l'équipe coréenne unifiée, la première à participer à une compétition internationale depuis 27 ans.

Cette fébrilité fait suite à la main tendue au Nouvel An par M. Kim, qui s'est dit prêt à participer aux JO après des mois de mystère, apaisant du même coup les craintes des pays participants pour la sécurité de leurs athlètes.