Jean-Frédéric Chapuis
Jean-Frédéric Chapuis décolle | PATRICK SEEGER / DPA

JO 2018 : La désillusion du skicross tricolore

Publié le , modifié le

Le skicross français, qui avait signé un fabuleux triplé à Sotchi, a subi un gros coup d'arrêt à PyeongChang. Jean-Frédéric Chapuis, champion olympique en titre, a été éliminé en quart de finale de l'épreuve. François Place, qui concourait dans la même manche que Chapuis, a également été sorti. Dernier représentant tricolore en lice, Arnaud Bovolenta, n'est pas allé plus loin que les demi-finales.

Coup dur, coup double. Jean-Frédéric Chapuis et François Place, qui étaient dans le même quart de finale, sont tous les deux restés à la porte, devancés par le Russe sous bannière olympique Ridzik et le Canadien Duncan. Pour le premier nommé, champion olympique à Sotchi, il s'agit d'une énorme déception. Et ce n'était pas terminé de la déconvenue des Tricolores. 

Quelques instants plus tard, en demi-finale, le dernier Français en lice, Arnaud Bovolenta, terminait 3e de sa course. Médaillé d'argent en Russie, ce dernier payait une mauvaise mise en action qu'il allait payer jusqu' à l'arrivée. 

Tchiknavorian blessé

Le clan bleu avait déjà souffert dans sa chair un peu plus tôt : Terence Tchiknavorian s'est en effet blessé à un tibia lors des 8es de finale et a été évacué vers un hôpital.  Tchiknavorian, 25 ans, a été victime d'une spectaculaire chute dans le premier tiers de sa course, qui était également le premier 8e de finale de l'épreuve. Il a littéralement décollé au passage d'une bosse, perdant son équilibre pour retomber lourdement sur le sol. Les services de santé sont intervenus rapidement pour prendre en charge le blessé. Il a été placé dans une coquille avant d'être évacué.

Pour le titre c'est finalement le Canadien Brady Leman, 4e à Sotchi, qui s'est imposé devant le Suisse Marc Bischofberger et le Russe sous bannière olympique Sergey Ridzik.

Revoir le quart de finale avec Place et Chapuis