La Russe Yulia Stepanova
La Russe, spécialiste du 800m, Yulia Stepanova, devenue lanceuse d'alerte face au dopage dans son pays | SIPA - Aleksander Chernykh

JO 2016/Russie : Yuliya Stepanova a fait appel de son exclusion

Publié le , modifié le

La Russe Yuliya Stepanova, spécialiste du 800 m à l'origine des révélations sur le dopage dans l'athlétisme russe, a fait appel de son exclusion des JO 2016 décidée dimanche par le CIO, a annoncé son mari mardi au quotidien USA Today.

"A nos yeux, (l'exclusion) est une décision injuste pour tous les lanceurs d'alerte", a expliqué Vitaly Stepanov à l'édition électronique d'USA Today en précisant qu'il a envoyé lundi un courrier au CIO demandant à ce que l'exclusion de son épouse soit reconsidérée. "Si Yuliya n'avait pas commencé à faire des révélations, il est très probable que tout ce qui se passe en ce moment ne serait jamais arrivé et ils auraient pu participer aux Jeux", a poursuivi Stepanov, ancien fonctionnaire de l'Agence antidopage russe.

Irrégularités dans son passeport biologique en 2013

Stepanova avait été initialement admise à participer aux Jeux de Rio par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) au regard de ses dénonciations qui ont conduit à l'exclusion de l'athlétisme russe. Mais le CIO l'a exclue dimanche au nom des critères définies pour les Fédérations internationales en charge de la sélection finale des sportifs russes. L'un de ces critères est de n'avoir jamais été contrôlé positif ou purgé une suspension pour dopage, ce qui est le cas de Stepanova, suspendue deux ans en 2013 pour irrégularités dans son passeport biologique.

Il ne se fait guère d'illusions sur les chances de succès de ce recours auprès du CIO. L'Agence mondiale antidopage et l'Agence américaine antidopage ont apporté leur soutien à Stepanova après son exclusion et une pétition en ligne réclamant sa participation aux JO 2016 a déjà reçu 20.000 signatures.

AFP