JO 2016 - Yuliya Stepanova ne fera pas de nouveau appel de sa suspension

JO 2016 - Yuliya Stepanova ne fera pas de nouveau appel de sa suspension

Publié le , modifié le

La lanceuse d'alerte russe Yuliya Stepanova, à l'origine des révélations sur le dopage dans l'athlétisme russe et privée des Jeux Olympiques de Rio, ne fera pas appel de sa situation devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), a-t-elle annoncé vendredi dans un communiqué.

Malgré sa présence aux derniers Championnats d'Europe d'Atléthisme disputés en juillet dernier, Yuliya Stepanova ne sera pas des Jeux Olympiques de Rio. Ainsi en a décide le Comitié International Olympique, qui a décidé que les anciens dopés russes, même ceux qui ont purgé leur peine, n'avaient pas le droit de participer aux JO de Rio. "Notre déception et notre tristesse sont grandes", écrivent conjointement Stepanova et son mari Vitali Stepanov. "Nous pensons qu'à travers le fait de nier le droit à Yuliya de participer à la compétition, le message envoyé est que le code mondial antidopage et les valeurs de l'olympisme ne sont simplement que des mots sur du papier. En conséquence, nous ne ferons pas appel devant le TAS". 

C'est le témoignage de Stepanova, coureuse de 800 m, et de son mari, ancien contrôleur de l'agence russe antidopage, qui ont initié le processus d'enquête ayant abouti à la suspension de la fédération russe d'athlétisme. Stepanova, qui a été suspendue deux ans pour des anomalies dans son passeport biologique entre 2011 et 2013, avait néanmoins été déclarée éligible par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) en vertu de son statut de lanceuse d'alerte.

AFP