Jeux Olympiques : ces célèbres porteurs de la flamme olympique

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
David Beckham en 2012
David Beckham ramène la flamme au Royaume-Unis, le 18 mai 2012. | CARL COURT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La flamme olympique débute son long périple ce jeudi 25 mars qui devrait la mener jusqu'au Stade Olympique de Tokyo l'été prochain. Des milliers de personnes se relayent lors de chaque parcours de la flamme olympique dont de nombreuses célébrités du monde du sport. Retour sur quelques porteurs de relais particulièrement marquants.

► Michel Platini : Albertville 1992

Pour les derniers Jeux olympiques organisés en France, il y a bientôt 30 ans, l’ultime porteur de la torche, était alors une immense star du football mondial avec trois ballons d’or à son compteur. Dans le très éphémère Théâtre des Cérémonies d’Albertville, Michel Platini se présentait accompagné d’un tout jeune skieur de 9 ans, François-Cyrille Grange, frère du célèbre skieur Jean-Baptiste. Les deux ont alors, main dans la main, allumé la flamme pour lancer le coup d'envoi de la quinzaine olympique. La star de la Juventus, n’a jamais eu l’occasion de participer aux JO en tant que sportif, mais aura malgré tout réussi à y être en tant qu'icône de son pays.

► Mohamed Ali : Atlanta 1996

Dans le Centennial Olympic Stadium d’Atlanta, 85 000 spectateurs et plusieurs milliards derrière leur petit écran ont assisté ébahi, à l’allumage de la torche par Mohamed Ali. Le plus grand boxeur de l'histoire, touché par la maladie de Parkinson est apparu, la flamme à la main, tremblant, soulevant une vague d’émotion mondiale. Il s’est également vu remettre une médaille d’or en remplacement de celle qu’il avait obtenue en 1960 à Rome et dont il s’était débarrassée après avoir été victime de racisme. Mohamed Ali avait écrit une grande partie de sa légende sur les rings de boxe, mais ce jour-là à Atlanta fait également partie de sa légende.

► Cathy Freeman : Sydney 2000

Pour ces deuxièmes Jeux olympiques organisés aux antipodes, les organisateurs avaient voulu envoyer un message très politique au peuple australien en choisissant Cathy Freeman comme dernier relais de la flamme à Sydney. La vice-championne olympique et championne du monde du 400m était une sportive de premier plan mais aussi un symbole pour le pays. En étant d’origine aborigène, peuple présent avant l’arrivée des Britanniques sur le continent, son dernier relais symbolisait l’union du peuple australien. Cathy Freeman n’a pas seulement allumé la torche dans le Stade Olympique de Sydney, elle y a également remporté la médaille d’or sur le 400m quelques jours plus tard.

► David Beckham : Londres 2012

Lors de cette édition, David Beckham aura été à deux reprises le maillon de cette longue chaîne qui a conduit la torche jusqu'au Stade Olympique de Londres. D’abord, l’ancien joueur de Manchester United était allé la récupérer à Athènes en compagnie de membres de la famille royale dont la reine Elizabeth II, pour la ramener sur le sol britannique. Ensuite, il aura été l’un des derniers relayeurs de manière peu commune. David Beckham s’était mué en pilote d’un bateau transportant la flamme sur la Tamise, passant même sous un Tower Bridge illuminé par un feu d’artifice, avant de la transmettre sur la terre ferme, pour faire son entrée dans le Stade.