Vincent Jay
Vincent Jay, consultant pour France Télévisions pour les JO de Sotchi (biathlon et ski de fond) | JACQUES DEMARTHON / AFP

Jay : 5 médailles d’or pour Fourcade

Publié le , modifié le

Vincent Jay, champion olympique de sprint à Vancouver en 2010, a fait le point sur le biathlon français et international à trois semaines des JO de Sotchi. Le consultant de France Télévisions voit Martin Fourcade effectuer une razzia sur les médailes même s’il s’attend à une grosse concurrence norvégienne.

Combien de médailles Martin Fourcade peut-il espérer aux JO ?

Martin Fourcade est la star du biathlon et il sera la star des Jeux. Potentiellement, c’est cinq podiums. Selon moi, il peut même faire cinq médailles d’or. Seul le relais reste aléatoire. Martin, c’est un gros moteur, le plus gros du circuit. Physiologiquement, il est supérieur à 90% des concurrents. Il s’est préparé comme il fallait pour Sotchi en partant en stage à côté d’Anterselva et en zappant les épreuves de Ruhpolding. Il sera dans une grande forme physique aux JO et c’est capital parce qu’il y a de grosses montées.

Que penser du retour au plus haut niveau de Ole Einar Bjoerndalen ?

C’est un athlète extraordinaire. La légende du biathlon mondial. La vitrine de son sport. Il y a trois ou quatre ans, certains se sont demandés s’il ne faisait pas la saison de trop. Ce n’est plus le cas. La concurrence norvégienne l’a re-boosté. Il est revenu dans le top 5 mondial cette saison. Il sera là pour des médailles à Sotchi.

Un petit mot sur Emil Hegle Svendsen, le grand rival de Martin Fourcade.

C’est LE grand rival de Martin Fourcade, effectivement. C’est le même que Martin en rouge. Les deux seront très fort en février. De toutes façons, les Norvégiens sortent un immense champion toutes les olympiades : Svendsen en 2006, Tarjei Boe en 2010, son frère cadet Johannes Thingnes cette saison (qui a fait le doublé au Grand Bornand. Svendsen et Fourcade sont deux amis. Ils se chambrent régulièrement sur les réseaux sociaux. C’est bien dans la mentalité nordique.

Les dernières places pour Sotchi seront déterminées cette semaine. A quoi doit-on s’attendre ?

Hormis l’intouchable Martin Fourcade, je vois bien une sélection hommes composée de Jean-Guillaume Béatrix, Alexis Bœuf et Simon Desthieux. Lui, c’est la révélation de la saison alors qu’il n’était que remplaçant à l’automne. Il a redistribué les cartes et il sera à Sotchi à n’en pas douter. Simon Fourcade, qui revient bien mais peut-être trop tard, et Quentin Fillon Mayet devraient être remplaçants pour les épreuves de sprint et poursuite. Pour le 20 km, en revanche, Simon Fourcade devrait être sélectionné avec son frère, Bœuf et Desthieux. Stéphane Bouthiaux, le chef du biathlon français, veut emmener Simon Fourcade. Et comme il n’y a pas de critères déterminés, comme le choix se fait à l’appréciation des coaches, le staff peut prendre les biathlètes qu’il souhaite. Chez les femmes, Marie-Laure Brunet –la meilleure tireuse mais qui peine à retrouver son niveau au ski- et Anaïs Bescond (victorieuse ce jeudi à Antholz, NDLR) sont assurées d’y aller. Marie Dorin ira aussi si elle reprend bien cette semaine. Ensuite, ça se joue entre Sophie Boilley, Anaïs Chevalier, Marine Bolliet pour la place restante. Une médaille en relais est possible car il y a des moyens humains et physiques, mais il a pour l’instant toujours "merdé".

Posez vos questions à notre consultant Vincent Jay

Jean Charbon