Tony Yoka
Le boxeur français Tony Yoka a obtenu son billet nominatif pour Rio 2016 | AFP - FAISAL AL-TAMIMI

A J-200, le point sur les athlètes français déjà qualifiés pour les JO de Rio

Publié le , modifié le

Les JO de Rio s’ouvrent dans 200 jours. C’est loin mais Rio c’est quasiment déjà demain pour les athlètes français. Certains ont déjà leur billet nominatif pour les Jeux (5-21 août 2016), d’autres ont fait gagné à la France un quota mais ne sont pas encore sûrs d’aller au Brésil. On connaîtra la liste définitive de tous les qualifiés avant l’été.

Sur les 180 quotas déjà attribués pour Rio, neuf sont déjà nominatifs. Ces neufs-là ont de très grandes chances d’aller au Brésil "sous réserve de la validation par la commission de sélections olympiques (CCSO) du CNOSF qui aura lieu fin avril", précise André-Pierre Goubert, directeur adjoint de la Délégation sport et haut-niveau du CNOSF.

Ceux qui ont décroché leur billet

En boxe, on a de grandes chances de voir à Rio les trois Français Kedhafi Djelkhir, Mathieu Bauderlique et Tony Yoka. Le premier en devenant champion du monde APB AIBA des poids coqs (56kg) a obtenu son quota nominatif. Le deuxième en -81kg était finaliste APB en juillet dernier. Son combat terminé sur un match nul technique face au Bulgare Spas Genov a débouché sur le 4 août dernier sur l’octroi, après commission de l’APB, du quota nominatif pour le Tricolore. Enfin, Tony Yoka, champion du monde des poids lourds (+91kg) en octobre dernier a validé brillamment son billet pour Rio.

En gymnastique rythmique (GRS), Kséniya Moustafaeva qui a terminé 12e au Mondial à Stuttgart en septembre 2015 a obtenu son ticket nominatif pour Rio.

La gymnaste tricolore Kséniya Moustafaeva a déjà sa qualification pour les JO de Rio en poche
La gymnaste tricolore Kséniya Moustafaeva a déjà sa qualification pour les JO de Rio en poche

En natation, ils sont deux à avoir obtenu leur billet nominatif pour Rio. Aurélie Müller, avec son titre de championne du monde sur le 10km eaux libres aux Mondiaux de Kazan, ira au Brésil, tout comme son compatriote Marc-Antoine Olivier qui a terminé 6e du 10km eaux libres en Russie.

En pentathlon moderne, les championnats d’Europe qui ont eu lieu à Bath en août dernier ont permis à Valentin Prades et Valentin Belaud chez les hommes et Elodie Clouvel chez les femmes ont décroché leur ticket pour Rio.

La France a obtenu un quota dans ce sport

En athlétisme, les relais français du 4x100 masculin et du 4x400 féminin ont déjà leur place à Rio. En main 2015 à Nassau (Bahamas), il fallait être parmi les huit premiers. Christophe Lemaître, Pierre Vincent, Pierre-Alexis Pessonneaux, Emmanuel Biron, Marvin René et Benjamin Bassaw avaient terminé 5e. Les filles (Lénora Guion-Firmin, Marie Gayot, Elea Mariama Diarra, Floria Guei et Agnès Raharolahy) eux avaient fini au pied du podium.

En aviron, les championnats du monde qui se sont déroulés du 30 aout au 6 septembre 2015 ont permis aux Bleus de qualifier 6 bateau : le deux sans barreur (masculin), le deux de couple (masculin), le deux de couple poids léger (masculin), le quatre sans barreur poids léger (masculin), le deux sans barreuse (féminin), le deux de couple (féminin).

Comme en aviron, le canoë-kayak a profité des Mondiaux à Milan du 19 au 23 août dernier pour qualifier cinq embarcations à Rio. Le K2 200m (masculin), le K2 1000m (masculin), le K1 200m (masculin), le K1 200m (féminin) et le K4 500m (féminin).

Maxime Beaumont et Sébastien Jouve, les kayakistes français
Maxime Beaumont et Sébastien Jouve, les kayakistes français

En équitation, l’équipe de France sera représentée en concours de saut d’obstacles (CSO). La médaille d’argent obtenue aux Jeux Equestres Mondiaux a qualifiée une équipe et quatre cavaliers individuels. En dressage, les Bleus ont validé leur ticket en terminant 6e des championnats d’Europe en août 2015. Enfin, en concours complet, la médaille de bronze glanée lors de l’Euro en septembre a offert à la France un billet pour Rio.

En trampoline tumbling, Morgan Demiro, avec 8e place en demi-finale (6e en finale) des Mondiaux au Danemark qui se sont déroulés en novembre, a permis à l'équipe de France d'obtenir un quota.

En lutte libre, le Français Zelim Khadjiev a terminé 5e lors des Mondiaux à Las Vegas. Ce classement assure un quota non nominatif dans la catégorie des 74kg lors des JO de Rio.

En natation, certains quotas ont déjà été attribués. Notamment en plongeon où Mathieu Rosset, champion d’Europe du plongeon à 3m, en a un. Laura Marino aussi après sa 4e place en finale des Mondiaux à Kazan sur le plongeon à 10m. Enfin, Benjamin Auffret a également décroché un quota avec sa 5e place aux Mondiaux en plongeon à 10m. En natation en bassin, les tickes individuels seront distribués lors des championnats de France à Montpellier (fin mars). Mais on sait quels relais iront à Rio : le 4x100m nage libre (masculin), le 4x200m nage libre (masculin), le 4x100m 4 nages (masculin), le 4x100m nage libre (féminin), le 4x200m nage libre (féminin) et le 4x100m 4 nages (féminin).

Le plongeur français Mathieu Rosset
Le plongeur français Mathieu Rosset

En taekwondo, quatre quotas non nominatifs ont été distribués. Ils concernent les catégories -49kg (féminin), -67kg (féminin), +67kg (féminin) et +80kg (masculin). Ils ont été apportés respectivement par Yasmina Aziez, Haby Niare, Gladys Epangue et M’bar N’Diaye mais ça ne veut pas dire que ce sont eux qui iront à Rio.

Au tir, 12 quotas ont été récupérés par l’équipe de France lors de différents événements entre les derniers championnats du monde à Grenade en septembre dernier, les Coupes du monde, les Jeux Européens de Bakou. Au final, La France enverra un athlète en carabine à 10m (masculin), deux en skeet (masculin), deux en pistolet à 25m (féminin), un à la carabine tir couché (masculin), deux à la carabine 3 positions (masculin), un au pistolet à 25m vitesse (masculin), un à la carabine 3 positions (féminin) et un au pistolet à 10m (féminin).

Au triathlon, un seul quota est pour l’instant attribué à la France. En terminant deuxième du Test Event de Rio le 3 août 2015, Vincent Luis a assuré une place aux Bleus aux JO.

En voile, la France a réussit un sans-faute. L’équipe tricolore a récupéré tous les quotas possibles lors des Mondiaux à Santander : en laser (un quota), en RS:X (un quota masculin et un féminin )en 470 (un quota masculin et un féminin), en Finn (un quota masculin), en Laser Radial (un quota), en Nacra 17 (un quota masculin et un féminin) et en 49ers (un quota masculin et un féminin).

Enfin on connaît déjà certains sports collectifs qui défendront les chances tricolores au Brésil. Les filles du football ont validé leur place au Brésil, quatre ans après Londres, avec leur qualification pour les quarts de finale lors du dernier Mondial (juin 2015). Les handballeurs français, eux, défendront leurs deux titres (Pékin 2008 et Londres 2012) grâce à leur titre de champion de monde obtenu au Qatar en février 2015. Nouveau sport aux JO, le rugby à VII comptera la sélection masculine et féminine française à Rio. Les Bleues, championnes d’Europe, ont validé leur billet. Leurs homologues masculins les ont imités.

Les handballeurs français ont validé leur billet pour les JO de Rio 2016 en remportant le titre mondial en 2015 au Qatar
Les handballeurs français ont validé leur billet pour les JO de Rio 2016 en remportant le titre mondial en 2015 au Qatar