Yu Yang et Wang Xiaoli dans le viseur
Yu Yang et Wang Xiaoli dans le viseur | ADEK BERRY / AFP

Huit joueuses accusées d'avoir voulu perdre délibérément

Publié le , modifié le

Les Jeux Olympiques de Londres ont été frappés par une première affaire, avec la disqualification de 8 joueuses de badminton suspectées "de ne pas avoir fait tout leur possible pour gagner". Les joueuses incriminées qui ne sont pas exclues, puisqu'elles gardent leur accréditation, ont fait appel de la décision de la fédération internationale.

Revoir l'un des échanges contestés :

Les huit joueuses, réparties en quatre doubles -- un représentant la Chine,  un l'Indonésie et deux la Corée du sud-- étaient accusées d'avoir voulu perdre  un match pour faciliter leur progression dans le tournoi et affronter des  adversaires moins redoutables lors des quarts de finale ce mercredi. Parmi les disqualifiées figurent les Chinoises Yu Yang et Wang Xiaoli,  championnes du monde 2011 et N.1 mondiales, qui se sont inclinées à la surprise  générale 2 à 0 face aux Sud-Coréennes Jung Ky-ung et Kim Ha-na. Le match n'a compris aucun échange de plus de quatre coups et le public de  la Wembley Arena a manifesté bruyamment son mécontentement au terme du match  émaillé de fautes directes, avec des services dans le filet et des coups allant  directement en-dehors des limites du terrain. Ce simulacre a été qualifié d'"inacceptable", par le président du Comité  d'organisation des JO et par un porte-parole du CIO.

Appel rejeté

L'appel introduit par les huit joueuses  exclues du tournoi de badminton des JO mercredi a été rejeté , a annoncé la  Fédération internationale (BWF).  Les huit joueuses, composant quatre paires de double --une représentant la  Chine, une l'Indonésie et deux la Corée du sud-- ont été exclues du tournoi,  accusées d'avoir voulu perdre un match pour faciliter leur progression dans le  tournoi et affronter des adversaires moins redoutables lors des quarts de  finale ce mercredi. Le match n'a compris aucun échange de plus de quatre coups et le public de  la Wembley Arena a manifesté bruyamment son mécontentement au terme du match  émaillé de fautes directes avec des services dans le filet et des coups allant  directement en dehors des limites du terrain.

AFP