Marlène Harnois
La Française Marlène Harnois | AFP - TOSHIFUMI KITAMURA

Harnois: "Le combat de ma vie"

Publié le , modifié le

Championne d'Europe voici quelques semaines à Manchester, à quelques encablures de cette Excel Arena de Londres, Marlène Harnois dispute ses premiers Jeux Olympiques, dans la catégorie des moins de 57kg. Elle s'est qualifiée ce matin pour les quarts de finale, qu'elle disputera à 16h30.

Elle a un large sourire. Normal, elle vient de gagner son combat contre une Chilienne, Yeli Contreras Loyola (14-3), lors du tour préliminaire. Mais il n'y a pas que ça. "C'est ma première expérience aux Jeux. Je ne me suis pas du tout pris la tête. J'y suis allé pour me faire plaisir. je m'amuse. Pour moi c'est tellement énorme comme sensation d'être aux Jeux Olympiques, de faire découvrir le taekwondo qui est un sport peu médiatisé. C'est vraiment une opportunité aujourd'hui de montrer à tout le monde, de le partager avec les Français et avec le reste du monde", lance-t-elle d'une seule traite, avec ce petit accent canadien, conséquence de sa naissance à Montréal voici 25 ans. Naturalisée française depuis 2008, elle veut vivre pleinement cette expérience: "Je représente fièrement la France. Je suis contente d'être là. Je donne tout."

Face à la Chilienne, la championne d'Europe en titre (son deuxième titre après celui conquis en 2008 en -63kg) a parfaitement maîtrisé le combat. Menant 5-2 après le premier round, elle n'a fait qu'amplifier son avance pour finir par s'imposer 14-3 à l'issue des trois rounds de deux minutes. Aucune d'inquiétude, le soutien de Français assez nombreux dans les tribunes bien garnies, elle a une énorme envie de poursuivre son chemin. En quarts de finale, elle affrontera l'Egyptienne Hedaya Wahba, qui avait dominé nettement son 1er tour quelques minutes avant la Française. "Je la bats en finale de l'US Open cette année, 1-0. Les deux têtes de série de mon côté, c'est l'Egyptienne, et la Chinoise Yuzhuo Hou, je la bats en finale des Universiades l'an dernier à Shenzen. Elle est double championne du monde en titre, vainqueur du tournoi mondial de qualifs. L'Egyptienne arrive super vite, super fort. Il va falloir reproduire l'exploit", assure-t-elle, sans jamais se départir de son sourire.

Le combat du poids en plus

Obligée de faire fluctuer son poids entre les différentes catégories engagées (seulement 4 catégories aux JO contre 8 aux Mondiaux), elle a combattu des moins de 67kg jusqu'aux moins de 57, en passant par les moins de 62... C'est aussi l'un de ses combats avant chaque compétition, et c'est aussi ce qui explique qu'elle ne soit pas tête de série, les points des différentes catégories ne s'ajoutant pas pour déterminer le classement mondial.

C'est dans cette salle du complexe d'Excel Arena que les escrimeurs tricolores ont sombré la semaine dernière. Mais Marlène Harnois, en bronze lors des Championnats du monde 2011 et qui a remporté cette année les opens d'Israël, Russie, Paris en plus de l'US Open et de l'Euro, ne veut pas connaître le même sort: "C'est le combat de ma vie. C'est ma seule certitude pour aujourd'hui: je vais tout donner. Je ne veux pas avoir de regrets."