Handball féminin : "Ce qui pouvait nous arriver de pire"

Publié le , modifié le

Claudine Mendy (arrière de l'équipe de  France): "Perdre comme ça d'un but sur un pénalty à la dernière seconde quand  on est proche de récupérer la balle, c'est ce qui pouvait nous arriver de pire.  On a fait un bon début de compétition. On y croyait vraiment et malheureusement  ça s'est joué à peu. On avait les possibilités (d'aggraver le score), mais on  ne l'a pas fait. Elles ont su être là au bon moment et finalement, c'est elles  qui gagnent. On rate beaucoup de tirs, beaucoup de +pénos+ sur la fin, en  défense on ne récupère pas les ballons. C'est un tout qui fait qu'on perd  aujourd'hui. On savait que ça allait être un match très compliqué. Elles l'ont  démontré aujourd'hui."
   
Amandine Leynaud (gardienne de l'équipe de France): "Bien sûr que c'est dur  à encaisser. Il n'y a rien à dire. Il me manque les mots pour dire toute la  déception du collectif. Tout ce que je sais, c'est qu'on s'est donné à fond. Il  manque un peu de réussite. Mais en tout cas le match est perdu et on ne pourra  pas revenir en arrière."

AFP