Gabrielle Douglas
Gabrielle Douglas à la poutre | THOMAS COEX / AFP

Gymnastique : Douglas championne olympique

Publié le , modifié le

La gymnaste américaine Gabrielle Douglas a été sacrée championne olympique du concours général jeudi aux Jeux de Londres deux jours après avoir pris déjà l'or par équipes.

L'Américaine, âgée de 16 ans, s'est imposée devant les Russes Victoria  Komova, qui a pris l'argent, et Aliya Mustafina, en bronze. L'Américaine  Alexandra Raisman, créditée du même score que Mustafina, est restée au pied du  podium. "C'est fantastique, cela me procure un sentiment magnifique", a avancé la  jeune femme avec une certaine fierté. "Mon entraîneur -Lian Chow- m'a beaucoup aidée. Il m'a dit que quand on est  aux Jeux, c'est le moment ou jamais de se surpasser, il faut mettre derrière  soi tout ce qui vous tracasse", a raconté la double championne olympique.

Surnommée l'écureuil volant, Douglas est la première gymnaste noire à remporter le titre suprême au  concours général. Sa compatriote Dominique Dawes, présente dans la salle, avait  été la première afro-américaine championne olympique de gymnastique, avec l'or  par équipes en 1996. L'adolescente originaire de Virginie succède au palmarès à ses deux  compatriotes Carly Patterson, la championne olympique d'Athènes en 2004, et à  Nastasia Liukin, celle de Pékin en 2008.

Un "Amanar" réussi

En finale, Douglas a fait preuve d'une extraordinaire sérénité et déroulé  ses exercices sans la moindre hésitation pour finir avec un total de 62,232  points. Elle a pris les commandes d'entrée avec un solide "Amanar" - une rondade  sur le tremplin suivie d'un flip arrière sur la table de saut avec deux vrilles  et demie -, le saut féminin le plus difficile, pour ne plus les lâcher.

Après son doublé en or, Gabrielle Douglas aura encore deux chances de  médailles avec les finales par agrès aux barres et à la poutre, tout comme  Komova. Avec sa médaille de bronze, Mustafina fait un retour en grâce. Elle qui  avait été la superbe héroïne des Mondiaux 2010 avec ses quatre médailles, deux  d'or et deux d'argent, s'était blessée à un genou six mois plus tard aux  Championnats d'Europe.

La Française Aurélie Malausséna, qui a très mal débuté son concours au sol  et très mal fini à la poutre, a pris 23e et avant-dernière place.

Victor Patenôtre