Steeve Guénot
Steeve Guénot, champion olympique en 2008, au sol | AFP - MANAN VATSYAYANA

Guénot: "J'ai sauvé l'honneur"

Publié le , modifié le

Champion olympique voici quatre ans à Pékin, Steeve Guénot n'est pas parvenu à conserver son titre, mais a tout de même réussi à décrocher la médaille de bronze qui le comble de bonheur.

Son visage est marqué par les coups. Encore transpirant, Steeve Guénot affiche pourtant un franc sourire: "C'est un sport de combat. On prend des coups, c'est normal", glisse-t-il au sujet de ces hématomes. A 26 ans, il vient pourtant de perdre sa couronne olympique, qu'il avait gagnée de haute lutte à Pékin voici quatre ans, devenant l'un des héros de la délégation française. "Dans le sport, en quatre ans, tout peut changer très vite. Il y a des jeunes qui arrivent et qui poussent. Le podium d'aujourd'hui est complètement différent de celui de Pékin. Deux médailles olympiques, c'est déjà pas mal. C'est vrai que ce n'est pas l'or comme c''était le cas à Pékin. Ca reste une médaille, et c'est important pour notre sport, qui n'est pas très reconnu en France."

Deux jours après son frère Christophe, en bronze à Pékin mais sans rien cette année, Steeve Guénot a dû franchir bien des obstacles, notamment en battant en quarts de finale le champion du monde iranien Saied Morad Abdvali. "En plus, j'ai sauvé l'honneur car il n'y avait pas eu de médaille jusque-là", se réjouissait-il. "Ca fait vraiment plaisir pour toute la famille et tous ceux qui sont venus me soutenir, les copains. C'est un soulagement. je suis heureux d'être allé chercher cette médaille." Même s'il n'avait plus de voix après avoir tant crié dans cette journée, son entraîneur, Patrice Mourier, ne boudait pas son plaisir: "La médaille de Steeve fait du bien. Depuis deux jours on l'attendait. Et lui est allé la chercher. Il était là, il a été bon. Ca s'est joué à peu de choses en demi-finales. Il a fallu se remobiliser pour aller la chercher contre un Cubain deux fois 3e aux Mondiaux qu'il connaît bien car il s'entraîne souvent avec lui. Un gros client. Il a survolé ce match pour la 3e place."