Ryan Giggs JO
Ryan Giggs JO | Nigel Roddis / Reuters

Giggs, l'éternel

Publié le , modifié le

A 38 ans, Ryan Giggs est une machine à traverser le temps. Nommé capitaine de la sélection anglaise de football pour les Jeux Olympiques de Londres, l’infatigable gallois tâchera une nouvelle fois de montrer l’exemple. Et de continuer d’écrire sa légende, débutée le 2 mars 1991 face à Everton.

En 20 ans de carrière, Ryan Giggs n’aura donc connu qu’un seul maillot : celui de Manchester United. Arrivé en provenance du Pays de Galle à l’âge de 10 ans, le jeune gaucher ne tarde pas à taper dans l’œil dans recruteurs du monde entier. A l’aube de ses 14 ans, alors qu’il fréquente la Manchester City’s School of Excellence, Alex Ferguson, l’emblématique entraineur des Red Devils, se déplace à son domicile pour lui proposer de rejoindre United. C’est le début d’une histoire d’amour comme on en voit peu dans le monde du football.

Sur les 19 titres remportés par les Red Devils, le « Gallois volant » en a vu 12. En mai 2008, il profite de la finale de la Ligue des champions pour dépasser le record de son illustre prédécesseur Sir Bobby Charlton en jouant son 759e match toutes compétitions confondues. Elu plus grand joueur de l’histoire de Manchester United, Giggs en est l’emblème. Avec plus de 900 matchs à son compteur, le milieu de terrain continue de faire des ravages avec son pied gauche en or, ce métal précieux qui sera tant convoité à Londres. Mais avec un capitaine comme Ryan Giggs, la Grande-Bretagne s’est offert un guide hors-pair.

Victor Patenôtre