Haile Gebreselassie

Gebreselassie s'éloigne de Londres

Publié le , modifié le

Quatrième du marathon de Tokyo dimanche, Haile Gebreselassie a pratiquement dit "adieu" aux Jeux Olympiques de Londres en août prochain. L'ancien détenteur du record du monde, double médaillé d'or de la discipline, n'a toujours pas atteint les minima afin de participer à la compétition reine.

Au départ du marathon de Tokyo dimanche, Haile Gebreselassie avait deux objectifs : "boucler" les 42,195 km après deux récents abandons (à New-York en 2010 et à Berlin en 2011), mais surtout s'approcher des 2h 05mn, minima pour se qualifier aux J.O de Londres. Mais si la première partie du contrat a été remplie, la seconde en est loin. En effet, le double champion olympique (1996 et 2000) s’est classé quatrième avec un temps insuffisant de 2h 08mn 17sec. Ce nouveau fait d'armes compromet fortement ses chances de participer au marathon olympique dans la capitale britannique.

En tête à la "borne" 36, l’Éthiopien s'est écroulé dans les ultimes kilomètres. "À partir du 33e km, je n’en pouvais plus. Le matin (ndlr : de la course), j’avais ressenti des douleurs dans le dos et le mal a empiré avec les descentes du début et surtout celles de la fin. J’avais de plus en plus mal et les cinq derniers kilomètres ont été les plus difficiles de toute ma carrière", a-t-il confié. Si cette nouvelle contre-performance réduit quasiment à néant ses chances pour Londres, Gebreselassie n'abdique pas pour autant. "Je ne suis pas fatigué. Je me sens frais. S'il le faut, je pourrai courir un marathon dans deux semaines", a-t-il ajouté sans trop y croire. Inévitable pour espérer décrocher son billet pour les J.O.

Finalement sur 10 000m ?

En cas de non-qualification, l’Éthiopien pourrait se rabattre sur le 10 000m, une distance qu’il affectionne tout particulièrement où il a notamment décroché quatre titres de champion du monde. Mais là encore, rien n’est joué puisque Gebreselassie est à court de forme. "Il va devoir reprendre les pointes, faire du travail de vitesse, et les problèmes de santé ne vont pas disparaître comme ça, a expliqué son manager Jos Hermens. Sans oublier qu’il n’y a pas de 10 000m en Europe cet été". À moins que, pour fêter ses trente-neuf printemps en avril prochain, l’Éthiopie décide de lui "offrir" ses cinquièmes J.O pour "services rendus à la nation"…

Yohan Roblin @yohanroblin