François Hollande
Le Président de la République François Hollande en visite | AFP - Bertrand Langlois

François Hollande, supporter des athlètes français

Publié le , modifié le

Le président François Hollande a reçu un véritable accueil de "star" lundi au village olympique et sur les sites des JO de Londres où il s'est rendu pour encourager les athlètes tricolores et féliciter les héros de la veille en natation, judo et tir. Il en a également profité pour évoquer la possibilité de voir une nouvelle candidature française pour Paris en 2024, un siècle après que la capitale ait accueilli les Jeux.

Reçu comme une star...

Sur le parvis du village réservé aux athlètes, une douzaine de Bleus attendaient le chef de l'Etat. Il y a là la star du  basket Tony Parker, Camille Muffat, sacrée championne olympique sur 400 m nage libre dimanche, et la médaillée d'argent au tir au pistolet à 10 mètres Céline Goberville. M. Hollande  félicite la Niçoise Camille Muffat, venue à sa rencontre malgré un programme chargé de qualifications lundi sur 200m nage libre.

Alors qu'il gagne à pied la résidence des Bleus, en compagnie de la  ministre des Sports Valérie Fourneyron, le visiteur est constamment stoppé dans sa progression. Pour un autographe, une photo en compagnie d'un athlète sénégalais, congolais, ivoirien. Bien souvent, c'est Guy Drut, ancien champion  olympique et représentant français au sein du Comité international olympique qui prend la photo.

Porte bonheur des judokas  

Arrivé au quartier des Français, l'équipe de basket est cette fois présente  au grand complet. Nouvelle photo. Le président poursuit son parcours olympique. Il assiste au combat des judokas Automne Pavia et d'Ugo Legrand, qui décrochent tous les deux une médaille de bronze, et réconforte Laura  Flessel, éliminée à l'épée à 40 ans pour ses 5e Jeux. "Il y a ici de nombreux athlètes qui portent les couleurs de la France, qui essaient  de faire du mieux qu'ils peuvent. Le rôle du président de la République, c'est  de les encourager et de pouvoir leur dire également tout le soutien de la  France", explique-t-il dans une énième interview.

Paris 2024, pourquoi pas ?

Avant de terminer son périple londonien, le président s'est exprimé lors du journal de 20 heures de France2. François Hollande n'a pas exclu non plus une candidature de Paris aux Jeux olympiques de 2024 mais s'est montré très prudent, mettant notamment en avant les précédentes "candidatures perdantes" de la France et "la contrainte budgétaire". il a dit avoir vu sur place "ce qu'une organisation comme Londres peut faire".  "C'est une source de renseignements. Je vois aussi les dérives budgétaires. Ca coûte beaucoup plus cher qu'il n'était prévu. Je vois les retombées. Il y a 3 milliards de téléspectateurs. Donc si nous devons porter une candidature en 2024, ce doit être le mouvement sportif lui-même qui l'exprime, la monte et ensuite ce sont les politiques, l'Etat, qui doivent les encadrer", a souligné M. Hollande.

Voir la video

Juge-t-il possible une telle candidature ? "Je souhaite bien sûr que ça puisse être le cas mais franchement, il y a eu trois candidatures, ces dernières années, qui ont été perdantes. Je ne voudrais pas porter une candidature qui ait le même destin. La candidature que nous porterions doit être absolument gagnante", a-t-il poursuivi.  A-t-on les moyens d'organiser les JO ? "La France si elle sait s'organiser, si elle sait mutualiser ses efforts, c'est pour 2024... nous verrons bien si nous sommes capables de porter cette candidature. Et ça doit se faire avec la contrainte budgétaire".

Mathieu Baratas