François Hollande
François Hollande | CHARLES PLATIAU / POOL / AFP

François Hollande à l'Institut national du sport

Publié le , modifié le

A quelques jours de l'ouverture des Jeux Olympiques, François Hollande a fait part de son souhait que la fiscalité appliquée aux primes des champions médaillés soit encadrée lors de sa visite à l'Institut national du sport.

Veiller à ce que l'argent n'envahisse pas tout

En visite à l'Institut national du sport, le président François Hollande en a profité pour préciser que la fiscalité sur les primes des champions sportifs médaillés aux Jeux Olympiques devrait être  "lissée sur plusieurs années". Ces primes "témoignent de la reconnaissance que la République doit accorder à des champions qui ont réussi des performances", a souligné le chef d'Etat, assurant qu'il ferait en sorte "d'appliquer toutes les dispositions les plus favorables" aux sportifs "qui ont été champions olympiques, médaille d'or, médaille d'argent, médaille de bronze". Et le chef de l'Etat de prévenir : "Nous devons veiller à ce qu'il y ait des récompenses mais que l'argent  n'envahisse pas tout. Tous les sportifs que j'ai rencontré vont porter les couleurs de la  France parce qu'ils aiment la France, ils aiment leur sport, ils aiment la  compétition, sans pour autant que cela représente une recherche de gain et ils en sont honorés toute leur vie", a-t-il conclu.

Avec Hollande, deux ministres et un conseiller

Accompagné des ministres Valérie Fourneyron (Sports) et Marie-Arlette Carlotti (personnes handicapées), le chef de l'Etat a été accueilli par le  patron de l'Insep, Pierre Durand, multiple médaillé olympique en équitation. Le président était également accompagné de l'ancien judoka Thierry Rey,  conseiller chargé des Sports à l'Elysée. Père du petit-fils de Jacques Chirac,  le sportif faisait partie de l'équipe de campagne de François Hollande.

Une visite d'une heure et demie et un tir réussi

François Hollande s'est rendu au service médical du centre pour assister à une démonstration de cryothérapie, une méthode de récupération par le froid consistant à faire passer pendant trois minutes des sportifs dans une chambre à 110 degrés. Auparavant, le chef de l'Etat a parcouru pendant une heure et demie le vaste centre sportif installé dans le Bois de Vincennes. Badminton, tennis handisport, tir à l'arc, cyclisme sur piste, athlétisme, plongeon, judo, gymnastique artistique, M. Hollande a émaillé son parcours sportif d'encouragements mêlés d'humour. Lors d'une démonstration de tir à l'arc, il a réussi à placer sa deuxième flèche au coeur de la cible. "Alors je pars pour Londres!", a-t-il plaisanté après cette performance toute relative à 7 mètres de la cible, là où les athlètes visent à 70 mètres...

 

Julien Lamotte