Anna Fenninger, Autriche
La skieuse autrichienne Anna Fenninger | ALEXANDER KLEIN / AFP

Fenninger marche au Super

Publié le , modifié le

Championne du monde de super-combiné à Garmisch en 2011 après un titre mondial juniors en Super-G cinq ans auparavant, l'Autrichienne Anna Fenninger a renoué avec ses amours de jeunesse en décrochant l'or olympique sur cette épreuve. Sur un tracé exigeant, en témoignent les nombreuses sorties de piste, dont celle de la Française Marie Marchand-Arvier, la skieuse de 24 ans (1'25"52) a pris le meilleur sur l'Allemande Maria Hoefl-Riesch (1'26"07) et sa compatriote Nicole Hosp (1'26"18).

L'ombre puis la lumière. Sur le tracé de l'entraîneur autrichien Florian Winkler, sept des huit premières concurrentes à s'élancer n'ont pas coupé la ligne d'arrivée. Partie en sixième position, la Française Marie Marchand-Arvier n'a pu échapper à l'hécatombe. Cinq portes et la skieuse tricolore était sortie de piste, trahie par sa trajectoire. Tombée sur la descente, la fille des Contamines-Montjoie en a déjà fini avec ses jeux... Preuve de l'exigence du parcours, la toute récente championne olympique de descente Dominique Gisin part à la faute. Un avertissement sans frais pour les gros bonnets du ski mondial. Sérieuses et appliquées, Suter, Hosp puis Fenninger se succèdent en tête avant que ne s'élancent la championne du monde et tenante du globe de Super-G Tina Mazé ainsi que la leader actuelle de la Coupe du monde Lara Gut.

Les favorites au rendez-vous

Quatrième du super-combiné en début de semaine et sacrée en descente il y a trois jours, la Slovène prend la 3e place provisoire. Un siège dont elle est éjectée dans la foulée par la Suissesse. Bronzée en descente, Gut ne sera finalement pas récompensée du même métal en Super-G. Vainqueur du super-combiné, Maria Hoefl-Riesch tutoie le temps de référence mais craque sur la fin. L'allemande se contentera de l'argent. Nicole Hosp, argentée sur le super-combiné décroche le bronze. Tout en haut de la feuille des temps, Anna Fenninger trône avec plus d'une demi-seconde d'avance sur sa dauphine.

Vidéo: la réaction de Maria Hoefl-Risch 

Le rêve de Fenninger

Médaillée d'or, d'argent et de bronze en Super-G aux championnats du monde juniors (2006, 2008, 2009), la jeune autrichienne avait déjà prouvé sa valeur dans cette discipline à l'étage supérieur. La saison dernière, elle y avait décroché cinq podiums en Coupe du monde, dont une victoire à Garmisch-Partenkirchen. Une piste allemande bénie, puisqu'elle y avait aussi obtenu l'or mondial en super combiné deux ans auparavant. Bronzée en slalom géant aux Mondiaux de Schladming l'an dernier, Fenninger n'avait toutefois pas encore accompli son rêve. En décrochant un sacre olympique, c'est chose faite, comme la native d'Hallein l'a confié au micro de France Télévisions. Quatrième puis cinquième du Super-G aux Mondiaux 2009 et 2011, l'Autrichienne est récompensée pour sa régularité dans cette discipline. Vainqueur de quatre épreuves de Coupe du monde en slalom géant, elle aura l'occasion de compléter sa toute nouvelle collection olympique sur cette course dans trois jours. A 24 ans, Anna Fenninger a changé de dimension. 

Les résultats du Super-G féminin

Vidéo: La course d'Anna Fenninger

Vidéo: La réaction d'Anna Fenninger

Jerome Carrere