Farrington Halpipe Sotchi
Kaitlyn Farrington | FRANCK FIFE / AFP

Farrington reine du halfpipe

Publié le , modifié le

Après la désillusion des USA en halfpipe masculin, Kaitlyn Farrington a rattrapé le coup en devenant championne olympique de la discipline chez les femmes. L'Américaine (91.75 points), dont le palmarès reposait essentiellement sur une victoire aux X-Games à Tignes en 2010, a devancé de justesse Torah Bright (91.50) et Kelly Clark (90.75). Les Françaises, Sophie Rodriguez (7e) et Mirabelle Thovex (10e), n'ont pas pu rivaliser.

Comme la veille chez les hommes, la compétition de halfpipe a réservé sa surprise. Mercredi soir sur le podium, Kelly Clark - en or en 2002 et en bronze en 2010 - et Torah Bright - sacrée à Vancouver - (dans l'ordre décroissant) ont été surprises par une outsider, en la personne de Kaitlyn Farrington. L'Américaine, qui avait brillé en demi-finales, a été sacrée championne olympique de la discipline à l'Extrême Park de Rosa Khoutor. Pour cela, l'habituée de Salt Lake City a réalisé le meilleur score de la finale lors de son second run, avec un score de 91.75 points. Hannah Teter (90.25) , médaillée d'or en 2006 et d'argent en 2010, s'est elle installée au pied du podium... à seulement 0.25 points de Clark.

Quatre ans après sa 5e place aux Jeux de Vancouver, Sophie Rodriguez -première Française au général- n'a pris que la 7e place (79.50 pts), en raison notamment d'une petite erreur sur une réception de son premier un. L'autre Tricolore en lice, Mirabelle Thovex (67 pts), a fini au 10 rang. Pour les deux, la marche était trop haute. 

Vidéo: Le run victorieux de Farrington en halfpipe

Vidéo: Le run de Rodriguez à 79.50 pts

Yohan Roblin @yohanroblin