Tony Estanguet
Le double champion olympique (2000, 2004), Tony Estanguet | AFP - STEFAN PUCHNER - DPA

Estanguet: "De bon augure pour les Jeux"

Publié le , modifié le

Médaillé d'argent à l'Euro en Allemagne en C1, puis en bronze par équipes lors de cette même compétition, Tony Estanguet, tenant du titre en individuel, a repris de bonnes marques à deux mois et demi des Jeux Olympiques de Londres, où il tentera de conquérir un 3e sacre.

- Vous étiez venu sans pression particulière et vous repartez avec  l'argent. Est-ce satisfaisant ?
Tony Estanguet:
"C'est plutôt agréable. On mise parfois beaucoup et on repart sans  podium et d'autres fois on vient la fleur au fusil et ça marche. Je gagne les  +qualifs+, je suis régulier entre les manches... C'est plutôt satisfaisant. De  bon augure avant les Jeux, ça lance bien ma saison olympique. Je repars aussi  avec la confirmation que mon matériel est bon car j'étais venu avec une  nouvelle forme de bateau".
   
- Quels enseignements tirez-vous d'Augsbourg où vous vouliez vous jauger  par rapport à la concurrence ?
T.E:
"Premièrement, quand je navigue bien, je suis avec les plus rapides et  je peux jouer le podium. J'avais besoin d'en avoir la confirmation après des  mois sans côtoyer la concurrence. Deuxièmement, j'ai aimé ma régularité entre  les manches et la densité de mes passages. J'enchaine assez bien, je suis assez  costaud en demies et pas mal en finale. Troisièmement, que la concurrence est  très serrée au meilleur niveau avec notamment l'Allemand (Tasiadis) et le  Slovène (Savcek), deux nouveaux noms dangereux. Pour entrer dans le Top 10, il  n'y a pas beaucoup de marge".
   
- Lundi sera annoncé le porte-drapeau pour Londres. Avez-vous un pronostic  et des conseils après votre expérience à Pékin ?
T.E.:
"Pas de 'prono'. Je sais que ça se joue entre Flessel et Parker, un  match très disputé entre deux grands champions. Je leur conseille de se  régaler, d'y aller sans compter et de profiter, ce qui arrive pas souvent quand  on est sportif. Pour moi, c'est un excellent souvenir que je garderai à jamais.  J'ai pris beaucoup de plaisir. Certains pensent que ça m'a coûté cher. Moi, je  pense que je suis passé à côté sportivement pour d'autres raisons. Que je  n'avais certainement pas la meilleure préparation. Il y a moyen de réussir les  deux!"

AFP