Sotchi -le stade olympique
Le stade olympique de Sotchi. Il accueillera les cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux. | AFP PHOTO / MIKHAIL MORDASOV (23/01/2013)

"Envoyé spécial": enquête sur Sotchi

Publié le , modifié le

Le magazine "Envoyé spécial" propose, ce jeudi soir sur France 2, un focus sur les Jeux olympiques de Sotchi, ses dérives et ses travers. Hervé Ghesquière et Christophe Kenck s'attachent dans "les Jeux à tout prix" à montrer la face sombre d'un événement que les autorités russes annoncent déjà comme une réussite, alors que les détracteurs se font de plus en plus nombreux.

Les jeux olympiques d'hiver 2014 auront lieu à Sotchi, au sud de la Russie, entre les rives de la mer Noire et les pentes du Caucase et ils font déjà polémique. Ce seront les jeux les plus chers de l'histoire des Olympiades : 38 milliards d'euros au total soit deux fois et demi le coût du tunnel sous la Manche, au minimum, seront engagés. soit dix fois les budgets de l'Albanie et de la Moldavie réunies.

Un stade olympique de 40 000 places, quatre patinoires, quatre stations de ski surgies de terre ex-nihilo, des tunnels, des ponts, viaducs, autoroutes, voies ferrées, gares, une région entière sort du sous-développement. A l'occasion de ces jeux, l'immense Russie s'offre une vitrine spectaculaire. Sotchi est actuellement le plus grand chantier du monde. Mais au-delà du coût financier, ces jeux d'hiver ont un autre prix : droit du travail bafoué, habitants expulsés et mal indemnisés, choix écologiques plus que discutables, main mise de quelques "oligarques" milliardaires sur les travaux, les entorses à la bonne gouvernance sont nombreuses. Quel est le rôle des autorités russes dans l'organisation, parfois défaillante, de ces jeux ? Que disent-ils de la façon dont s'exerce le pouvoir du président Vladimir Poutine ? Face à ces problèmes, le Comité International Olympique reste très discret. Pas de vagues avec le Kremlin...

Au final sans doute, les JO de Sotchi coûteront six fois plus cher que le budget initial annoncé aux autorités olympiques lorsque les Jeux furent attribués à la station russe. Le reportage met en évidence la schizophrénie des initiateurs du projets, son gigantisme coûteux, dans cette station balnéaire de l'époque soviétique, surmonté des massifs montagneux du Caucase, sans aucune installation sportive, et où seront créés de toutes pièces des lieux de compétitions.  Même si le CIO ne communique pas sur le sujet, sauf pour dire que la préparation des installations "se poursuit dans les temps", le reportage "Les Jeux à tout prix" revient sur les conséquences de ce qui se passe dans la région, les incidents, les passe-droit, la corruption....

Vidéo : voir le reportage d'Envoyé Spécial 20h45 sur France 2 

Christian Grégoire