Laetitia Le Corguillé (BMX)
Laetitia Le Corguillé (BMX) | FRANCK FIFE / AFP

Echec français sur le BMX

Publié le , modifié le

"Je suis déçu, c’est sûr. Finir 4e, c’est la plus mauvaise place", a lâché Laetitia Le Corguillé à l'issue de la finale du BMX. Magalie Pottier, qui a manqué son départ en finale (7e), et la Bretonne, finalement 4e, n’ont pas rapporté la médaille espérée.

"Je pense que je suis bien parti", a confié Laetitia Le Corguillé. "Après, j’ai manqué un peu d’attaque dans les premiers instants de la course. J’étais tout de même bien placée dans les premiers virages mais la Néo-Zélandaise est arrivée et elle a beaucoup coupé son virage. Je n’ai pas osé rester à l’intérieur. Je suis resté à l’extérieur et la Néerlandaise est aussi passée. Je croyais que j’allais pourvoir rattraper entre les lignes droites mais je n’ai pas réussi. Je suis déçu, c’est sûr. Finir 4e, c’est la plus mauvaise place", a expliqué la Bretonne.

"Bon, je n’avais pas très bien commencé la journée. C’est dommage, il y avait moyen de gagner. C’était ouvert. C’est la course, c’est le BMX. On ne peut pas tout maîtriser, on a sept adversaires. En 3e manche de la demi-finale, j’ai failli chuter avec trois adversaires. C’est comme ça".

"Forcément une déception"

Magalie Pottier, de son côté, regrettait son mauvais départ : "C’est forcément une déception parce que je me suis entraînée dur pendant quatre ans pour aller chercher un titre olympique. Malheureusement, j’ai accroché un peu au départ. Je suis parti un peu derrière, j’ai essayé de faire la fouine et de trouver des solutions. Je suis revenue sur le groupe de tête mais je n’ai pas réussi à le dépasser".

"Le rôle de favori, c’était un nouveau statut mais ça m’allait plutôt bien", a-t-elle souligné. "J’essayais de rester sur ce que j’avais à faire. Peut importe le statut en fait. J’ai essayé de me transcender, j’ai fait ce que j’ai pu. Je n’ai pas de regrets. C’est ce qui fait la beauté du sport, tout peut se jouer en 40 secondes, d’où l’importance du départ. Mais voilà, ce sont des choses qui arrivent . Malheureusement, c’est décevant, on n’a pas de médaille", a-t-elle poursuivi.

"On a donné ce qu’on a pu. Le BMX, ça se joue à rien. On a quand même super bien bossé pendant quatre ans, on a réussi une super championnat du monde. On a moins bien réussi les JO. C’est dommage mais espérons qu’on puisse se servir de cette expérience pour rebondir dans les suivants. La France est une superbe nation. Et on arrivera à rebondir".