Noëlle Pikus-Pace
La lugeuse américaine Noëlle Pikus-Pace | AFP - CHRISTOF STACHE

Duel Pace-Yarnold, la quête de Dukurs

Publié le , modifié le

Les qualifications féminines du skeleton débutent ce jeudi. Ce sport de glisse qui s'apparente à la luge devrait offrir un duel américano-britannique entre Noëlle Pikus-Pace et Elizabeth Yarnold chez les femmes. Chez les hommes, le Letton Martin Dukurs, grand favori, pourrait offrir le premier titre olympoque de son histoire à la Lettonie. Les qualifications masculines débuteront vendredi.

A Sotchi, l'Américaine Noëlle Pikus-Pace va essayer de vaincre sa malédiction. Celle qui pèse sur elle aux JO. En 2006, elle n'avait pas pu défendre ses chances après avoir été percutée à l'entraînement par un bobsleigh. Quatre ans plus tard, elle avait échoué à la 4e place, à 1/10e de seconde du podium. La vice-championne du monde 2013, 30 ans, assure qu'elle n'a jamais "été aussi rapide". Elizabeth Yarnold, elle, va vivre ses premiers JO. "Lizzie", 25 ans, comme son aînée, a remporté trois épreuves de Coupe du monde cet hiver. Elle représente l'avenir de cette discipline et vise l'or olympique après ses titres de vice-championne du monde juniors en 2011 et de championne du monde, toujours chez les juniors, l'année suivante.

Enfin la bonne pour Dukurs?

Le Letton Martins Dukurs domine le skeleton masculin depuis cinq ans mais attend toujours la consécration olympique. Il est à la poursuite de ce premier titre olympique lors de JO d'hiver pour la Lettonie, ce qui le ferait entrer un peu plus dans l'histoire. A 29 ans, le lugeur, dont le frère Tomass écume également le circuit mondial, est le grand favori: il a remporté les quatre dernières éditions de la Coupe du monde et domine déjà le classement mondial 2013-14. Il a également été sacré champion du monde en 2011 et 2012, mais la belle mécanique balte connaît parfois des ratés: en 2010, il était également le grand favori, avant de se faire surprendre par le Canadien Jon Montgomery et de se contenter de l'argent.