Balmy - Bonnet - Muffat
Le relais 4x200m féminin | AFP - GABRIEL BOUYS

Du bronze pour ces dames

Publié le , modifié le

Dans la dynamique de la natation française, le relais 4x200 m féminin a décroché la 13e médaille tricolore, en obtenant le bronze, battu en finale par les intouchables relais des Etats-Unis et de l'Australie. Bien lancé par Camille Muffat, qui à titre personnel a obtenu sa 3e médaille, le collectif tricolore a parfaitement géré sa 3e place, avec beaucoup d'abnégation et de lucidité.

Revivez la médaille de bronze du 4x200m

Avec un temps de 7'42"92, nouveau record olympique, le relais américain a facilement tenu son rôle de favori devant des Australiennes qui ne pouvait guère espérer mieux. Australiennes et Américaines ont été au coude à coude pendant l'essentiel de la course, avant qu'Allison Schmitt, championne olympique de la spécialité en individuel, ne fasse la différence dans le dernier relais, face à Alicia Coutts. "Je savais que c'était serré, a commenté Scmitt,  ça l'avait été pendant toute la course. C'était un bon 200 m, et je voulais juste me nourrir de l'énergie d'hier soir et ramener l'or du relais." Ce succès permet aux Américaines de reprendre le titre qu'elles avaient détenu de 1996 à 2004, avant que les Australiennes ne les en dépossèdent à Pékin en 2008.

Mais la course était ailleurs, pour la 3e place sur le podium et dans cette confrontation, les Françaises ont  parfaitement tiré leur épingle du jeu. Camille Muffat, Charlotte Bonnet, Ophélie-Cyrielle Etienne et Coralie Balmy ont réalisé un excellent temps de 7'47"49 en battant le record de France. C'est la première fois que le relais féminin du 4x200m décroche une médaille, depuis l'introduction de l'épreuve aux JO d'Atlanta en 1996. En 2008, le relais des Bleues avaient terminé à la 5e place. "Cela fait plusieurs années qu'on nous dit que notre relais a un potentiel de médaille, a commenté Ophélie-Cyrielle Etienne, mais à chaque fois, on n'est pas loin, bien classées en  séries mais ça pêche en finale. On s'en savait capable, il fallait le faire."

Muffat, aussi bien que Manaudou

Grâce à cette troisième place, la délégation française rafle sa 13e médaille après cinq jours de compétition, la 6e rien que pour la natation. La joie affichée par le quatuor à la sortie du bassin en disait long sur sa satisfaction. Il est souvent dit que le relais 4x200m est le meilleur indicateur de la santé d'une nation. Si l'adage est vrai, alors la France se porte bien.

Au delà de la performance collective, on peut retenir la réussite personnelle de Camille Muffat. En décrochant le bronze après son titre du 400m et l'argent du 200m, elle a rejoint Laure Manaudou au palmarès des nageuses les plus titrées sur une édition des JO. En 2004 à Athènes, la protégée de Philippe Lucas avait elle aussi décroché l'or, l'argent et le bronze.

Les réactions françaises

Christian Grégoire