Martin Fourcade
Martin Fourcade double champion olympique | AFP - Kirill Kudryatsev

Double ration d'or pour Martin Fourcade

Publié le , modifié le

Trois jours après avoir conquis l'or olympique en poursuite, Martin Fourcade est devenu double champion olympique en remportant l'individuel (20km) de biathlon. Malgré une faute au tir lors de son premier passage debout, le Catalan s'est montré le plus rapide sur les skis pour être encore le meilleur à Sotchi. Il devance l'Allemand Erik Lesser de 12", et le Russe Evgueny Garanichev de 34"5. Il est le premier Français, depuis Killy en 1968, à remporter au moins deux médailles d'or dans les mêmes Jeux d'hiver.

Martin Fourcade est plus que jamais sur la piste de ses objectifs. Deux médailles d'or en trois courses, le ciel est parfaitement dégagé au-dessus de sa tête. En remportant le 20km individuel, il devient le premier Français, depuis Jean-Claude Killy, à décrocher deux titres olympiques d'hiver dans une même édition. Et ce n'est pas fini.

Car encore une fois, Martin Fourcade a montré toute sa qualité. Un premier passage sur le pas de tir sans faute, et à la sortie une 3e place. Mais sur le tir debout, le champion olympique ratait la cible une fois. Cette erreur ne le déstabilisait pas. Rapide sur les skis, il reprenait le bon cap à la carabine en réalisant ensuite un sans-faute, pour sortir du quatrième et dernier pas de tir avec le meilleur temps, jusqu'au passage d'Erik Lesser.

L'Allemand, auteur d'un sans-faute aux tirs, sortait avec 9"6 d'avance sur le Français, déjà passé devant. Mais sur les skis, face à cet Allemand qui n'est pas connu pour être le plus rapide, Fourcade a accéléré et a fini avec une belle avance, lui reprenant plus de vingt secondes dans les derniers hectomètres de la course. Il est à noter que seuls deux biathlètes n'ont pas commis d'erreur au tir: l'Allemand Lesser, qui finit 2e, et l'Autrichien Dominik Landertinger, qui prend la 5e place, 1"3 devant Beatrix.

Mais dans cette course aux départs différés (les skieurs partent toutes les 30 secondes), rien n'est acquis, et il faut attendre que les autres passent pour connaître sa position. Le double tenant de la Coupe du monde, auteur de 29 victoires en Coupe du monde, a donc dû patienter. "Je suis content, il y avait un peu de suspense. Je loupe une balle sur le second tir mais je sais que sur l'individuel, j'ai un niveau à skis qui permet, avec une faute, de gagner", explique à l'arrivée Martin Fourcade. "Je fais 19, ça me permettait de garder confiance."

Vice-champion olympique de mass-start à Vancouver en 2010, il poursuit sa quête de médailles. Champion du monde de sprint (2012), de poursuite (2011, 2012), de mass-start (2012) et du 20km (2013), Martin Fourcade n'en a pas fini avec ces Jeux Olympiques d'exception. Il n'est plus qu'à un titre du record de Ole-Einar Bjoerndalen (3 sacres individuels en 2002) et à un également de celui de Jean-Claude Killy (3 titres olympiques en alpin en 1968).

"Oui, double champion olympique, c'est incroyable ! Tout le monde commence à me comparer à Jean-Claude Killy, à me dire que je rentre dans l'histoire. Moi, je ne me suis jamais battu pour cela. C'est un grand honneur aujourd'hui d'en être là. Les Jeux ne sont pas finis, il y a encore de belles choses à aller chercher", rétorque Fourcade.

"Ramener une médaille avec le relais"

Et toute l'équipe de France se met dans le sillage de son leader. Premier à la sortie des pas de tir 2 et 3, Jean-Guillaume Beatrix a commis une erreur au tir, une seule lors de sa dernière balle sur le quatrième et dernier passage, qui l'a empêché d'atteindre le podium. Après sa troisième place en poursuite, le natif de St-Priest termine tout de même à une belle 6e place, à 43"8 de son compatriote.

Simon Fourcade, le frère aîné de Martin, a commis deux erreurs au tir qui le placent en 13e position. En revanche, mauvaise journée pour Alexis Boeuf, auteur d'une faute à chaque passage au tir, qui finit à plus de neuf minutes de Martin Fourcade. Simon Fourcade, frère aîné de Martin, prend la 13e place et seul Alexis Boeuf, auteur de quatre fautes au tir, a totalement raté sa course (82e).

"L'objectif maintenant, c'est les relais", confie le double champion olympique. "Il reste une mass-start, je vais donner mon meilleur, mais maintenant, c'est les relais avec les copains. Ça fait quatre ans qu'on travaille ensemble, on veut ramener une médaille ensemble."

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze