Darya Domracheva
La Bélarusse Darya Domracheva, reine du biathlon à Sotchi | AFP - KIRILL KUDRYAVTSEV

Domracheva, encore l'or en mass-start

Publié le , modifié le

Victorieuse de la poursuite et du 15km individuel, Darya Domracheva a remporté une troisième victoire aux Jeux Olympiques de Sotchi, en gagnant la mass-start. La Bélarusse de 27 ans n'a commis qu'une seule erreur au tir pour devancer la Tchèque Gabriela Soukalova de 20" et la Norvégienne Tiril Eckhoff de 27". La Française Anaïs Bescond, qui a raté trois tirs lors du 3e passage à la carabine, finit à la 11e place.

Darya Domracheva est la véritable reine du biathlon à Sotchi. Première Bélarusse à remporter une médaille d'or aux Jeux d'hiver, elle ne s'est pas contentée de cet honneur. Première de la poursuite, elle a doublé la mise en remportant le 15km individuel avant de faire de même lors de la mass-start. Une véritable razzia. Elle devient surtout la première femme à récolter trois médailles d'or en biathlon en une seule édition de JO.

Et comme sur les précédentes victoires, la Bélarusse a relégué toutes ses rivales à bonne distance. Précise au tir, rapide sur les skis, elle a augmenté son avance au fil des kilomètres, prenant les commandes lors du deuxième passage au tir pour ne jamais les lâcher. Derrière, Gabriela Soukalova, 4e en poursuite et 4e en individuel, a bien tenté de limiter les dégâts, se mettant dans les pas de la Bélarusse notamment aux tirs. En restant à une quinzaine de secondes de la leader, elle aurait pu jouer la victoire lors du dernier tir, après un raté de Domracheva, son premier de l'épreuve. Mais la tchèque a elle-aussi raté la cible. Les deux jeunes femmes ont donc dû effectuer le tour de pénalité (qui coûte environ 27 secondes) obligatoire, avant de prendre la direction de l'arrivée. Et sur la ligne, Domracheva possédait encore 20" d'avance sur sa rivale, qui a tout fait sur les skis pour combler son retard.

A l'arrivée, Anaïs Bescond peut également avoir des regrets. Victime d'un véritable trou noir lors de son troisième passage au tir (3 ratés consécutifs), elle arrache au courage la 11e place, à 1'29 de la gagnante. 5e du sprint et du 15km individuel, elle pointait en 5e position lors de son passage à vide à la carabine. La Norvégienne Tora Berger est aussi à classe dans cette catégorie des déçues, puisqu'elle est tombée toute seule dans une descente en début de course. Une chute qui lui coûte cher puisqu'elle finit à la 15e place, à 1'42".

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze