Bogdana Matsotska
L'Ukrainienne Bogdana Matsotska devait encore participer au slalom vendredi | AFP / FRANCK FIFE

Des athlètes ukrainiens renoncent aux JO

Publié le , modifié le

Une skieuse ukrainienne et son père qui est aussi son entraîneur ont annoncé jeudi qu'ils se retiraient des jeux Olympiques de Sotchi , afin de protester contre l'usage de la force qui a fait des dizaines de morts mardi à Kiev.

Le président ukrainien dans le collimateur

Bogdana Matsotska et Oleg Matsotski se sont déclarés "outrés" par le refus du président Viktor Ianoukovitch de privilégier le dialogue avec les manifestants. Bogdana Matsotska, 27e du Super-G et 43e du slalom géant, était inscrite pour le slalom vendredi.

"En signe de protestation (...) contre les comportements dignes de voyous face aux manifestants, nous cessons de participer aux jeux Olympiques de Sotchi ", a écrit Oleg Matsotski sur son compte Facebook, dans une déclaration en son nom et celui de sa fille.

Sergueï Bubka "comprend"

Le porte-parole du Comité international olympique (CIO), Mark Adams, a confirmé jeudi à Sotchi  ce retrait. Il a indiqué que le chef du comité olympique ukrainien, l'ex-star de la perche Sergueï Bubka, comprenait la décision de tout athlète ukrainien de se retirer des Jeux. Mais M. Bubka pense que "la meilleure chose pour l'équipe est de rester ici" à Sotchi , pour montrer sa solidarité avec ceux qui souffrent en Ukraine , a

ajouté M. Adams.

Pas de retour à Kiev avant samedi

Selon nos informations, Bogdana Matsotska et Oleg Matsotski n'ont pas encore quitté Sotchi et ne le feront probablement pas avant samedi, le temps de trouver un vol pour Kiev. On ignore si d'autres athlètes envisagent de quitter les Jeux, parmi la douzaine qui se trouvent encore à Sotchi. La délégation ukranienne comptait 43 athlètes, mais la plupart sont déjà repartis après la fin de leurs épreuves.

Le pavillon des athlètes ukrainiens (drapeau bleu et jaune)
Le pavillon des athlètes ukrainiens (drapeau bleu et jaune)

Les premiers remous ont lieu mercredi lorsque deux skieuses de fond ukrainiennes ont été disqualifiées, après avoir refusé de se présenter au départ de leur relais. Selon Ievgenii Karanov, les athlètes ont suivi les évènements de Kiev toute la nuit sur internet, et quelque-uns ont échangé via Facebook avec leurs amis présents place de l'Independance, occupée depuis trois mois par des manifestants. Le patineur Dimitri Dun, dont les parents ont été filmés sur cette place apportant leur soutien aux manifestants, a déjà regagné Kiev, a-t-il ajouté. "Les athlètes sont partagés, a-t-il poursuivi. Certains sont très jeunes, et ne veulent faire de politique. D'autres se sentent évidemment très concernés, et ont sur place des amis qui ont été affectés par les évènements".

De son côté, le comité olympique ukrainien (NOCU) avait affiché son intention de poursuivre la compétition: "Ici à Sotchi, nous allons faire de notre mieux pour que le drapeau ukrainien flotte sur les podiums olympiques», indiquait son site internet.

Au classement des médailles l'Ukraine ne pointe actuellement qu'à la 25ème place, avec deux médailles (une en argent et une en bronze).

Vidéo: Des athlètes ukrainiens quittent les Jeux 

David Botbol