Rafael Nadal
Rafael Nadal lors de sa médaille d'or à Pékin en 2008 | AFP - BEHROUZ MEHRI

Des absents de marque

Publié le , modifié le

L'objectif de toute une vie pour certains athlètes. Quatre ans de préparation pour d'autres. Les Jeux Olympiques font briller les yeux de la majorité des sportifs. Malheureusement, pour certains, les blessures, les méformes ou l'incapacité à se qualifier rendront cruelle la quinzaine olympique.

Ils devaient être quelques une des stars des Jeux Olympiques de Londres.  Ils figurent finalement dans un autre tableau: celui des grands absents de la quinzaine olympique. Dans la dernière ligne droite avant le début des compétitions, Rafael Nadal et Blanka Vlasic ont vu leur rêve de médaille s'envoler. La faute à des genoux récalcitrants pour le premier et à un tendon d'achille pas encore assez remis d'une opération en janvier, pour la seconde. Les blessures ont aussi contraint Nelson Evora, tenant du titre au triple saut, ou encore Carolina Kluft, la sauteuse en longueur suédoise, à renoncer. La délégation française n'échappe pas à ce déchirement.

Des chances de médailles françaises qui s'envolent

L'objectif en terme de médailles françaises avoisine la quarantaine. Malheureusement, certaines très bonnes chances sont restées chez elle. Comme Teddy Tamgho. Le triple sauteur a préféré renoncer aux JO pour ne pas hypothéquer la suite de sa carrière. L'athlétisme français est d'ailleurs très touchée par les forfaits en cascade avec Barras, Baala, ou encore Bob Tahri. Gaël Monfils nourrissait lui aussi de beaux espoirs mais à l'instar de Nadal ses genoux souffrent énormément. Bouhail en gymnastique, Epangue au taekwondo ont dû déclaré forfait, la mort dans l'âme.  Enfin Joakim Noah fera cruellement défaut à l'équipe de France de basket dans sa quête de podium olympique.

Des légendes manquent à l'appel

La liste des grands absents étrangers pour ces JO de Londres fait froid dans le dos. L'équipe américaine de basket aura fière allure mais Howard, Wade ou Chris Bosh aura pu rendre son effectif plus effrayant encore. Parmi les champions olympique en titre qui doivent renoncer, on trouve  Samuel Sanchez, le cycliste espagnol sacré à Pékin. La course en ligne à laquelle ne prendra pas part non plus Andy Shcleck, l'une des grandes chances de médaille luxembourgeoise. Des légendes du sport, tels que David Beckham, Ian Thorpe, le nageur australien, ou encore Jeannie Longo, aux JO depuis 1984, ne seront pas du rendez-vous pour ce qui aurait du constituer leur dernière olympiade. Enfin, les JO de Londres seront orphelins d'Alexander Dale Oen. Le champion olympique norvégien du 100m brasse, est décédé le 30 avril dernier d'un arrêt cardiaque alors qu'il prenait sa douche après une séance d'entraînement en altitude. La finale de cette discipline, dimanche, devrait se courir dans une atmosphère très particulière.