Covid-19: le Japon vers une prolongation de l'état d'urgence

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Un Tokyoïte tourne le dos au logo des JO de Tokyo 2020
Les organisateurs veulent maintenir les JO malgré l'état d'urgence sanitaire | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le gouvernement japonais s'apprêtait mardi à prolonger d'un mois son état d'urgence lié au coronavirus, à moins de six mois de l'ouverture des Jeux olympiques reportés l'an dernier en raison de la pandémie.

Le Japon reste en alerte. Le gouvernement nippon s'apprête mardi à prolonger d'un mois l'état d'urgence dans la péninsule en raison de la pandémie de Covid-19. Une déclaration officielle était attendue plus tard dans la journée à Tokyo, où le Premier ministre Yoshihide Suga doit tenir une conférence de presse.

La prolongation d'un mois de l'état d'urgence a été largement évoquée par les médias locaux et des responsables politiques, et le porte-parole du gouvernement Katsunobu Kato a déclaré à la presse mardi matin que la situation semblait devoir "obliger à la vigilance pendant un certain temps".

Un état d'urgence plus souple qu'ailleurs

Onze départements japonais, dont celui de Tokyo, sont actuellement concernés par la mesure, qui était initialement prévue jusqu'au 7 février. La prolongation devrait s'appliquer à dix d'entre eux, et ce malgré une baisse du nombre de nouvelles infections. L'état d'urgence au Japon est beaucoup plus souple que les mesures de confinement imposées dans d'autres pays. Il appelle principalement à privilégier le télétravail et à la fermeture des bars et des restaurants à 20 heures.

à voir aussi "Le scénario de l'annulation des Jeux est le plus probable", prédit Alain Loret, prospectiviste spécialisé en sport "Le scénario de l'annulation des Jeux est le plus probable", prédit Alain Loret, prospectiviste spécialisé en sport

Le Japon a été relativement épargné par la pandémie, avec quelque 5.700 décès recensés depuis janvier 2020. Mais le système de santé est de plus en plus surchargé et le soutien de la population à la prolongation de l'état d'urgence est fort.

Les organisateurs des JO tiennent bon

Le Premier ministre Yoshihide Suga, qui a succédé en septembre à Shinzo Abe, a vu sa popularité chuter en raison de la crise sanitaire qui a accru les doutes sur la tenue des JO cet été, après leur report l'an dernier. Le gouvernement japonais, les organisateurs de Tokyo 2020 et le Comité international olympique affirment que les Jeux auront bien lieu en juillet, même si la pandémie n'est pas maîtrisée.

Mais l'opinion publique japonaise est largement en faveur d'un nouveau report, voire d'une annulation, selon plusieurs sondages. Le Japon a renforcé les restrictions d'entrée sur son territoire pendant l'état d'urgence, mettant fin à l'exemption dont bénéficiaient les athlètes pour venir s'entraîner.

AFP