Coronavirus - Les JO de Tokyo 2021 "irréalistes" sans vaccin, estime un professeur britannique qui avait prédit en 2018 une pandémie

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Tokyo 2020.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le professeur Devi Sridhar, patronne du pôle santé publique à l'université d'Edimbourg et qui avait mis en garde en 2018 contre une pandémie du type du coronavirus, s'est exprimée lors d'une conférence sur l'avenir. "Si nous obtenons un vaccin au cours de la prochaine année, alors je pense que (les Jeux olympiques) sont réalistes. Le vaccin changera la donne - un vaccin efficace, abordable et disponible. Si nous n'obtenons pas de percée scientifique, je pense que cela semble très irréaliste."

Son nom ne vous dit probablement rien. Mais Devi Sridhar fait beaucoup parler outre-Manche. En mai 2018, lors d'une conférence au Hay Festival, ce professeur à l'université d'Edimbourg avait mis en garde contre une possible pandémie de type coronavirus : une contamination via un animal depuis la Chine, une transmission à l'homme et une arrivée au Royaume-Uni. Tout était dit. Alors que le Covid-19 a envahi la planète, ce professeur très écouté, qui a notamment beaucoup critiqué le gouvernement britannique au début de la crise, a dévoilé sa vision de l'avenir, lors d'une conférence, rapportée par la BBC

Le professeur Devi Sridhar au Hay Festival, au pays de Galles en 2018
Le professeur Devi Sridhar au Hay Festival, au pays de Galles en 2018 © SIPA - Dimitris Legakis/Shutte

Et pour elle, les choses sont claires : si la décision de reporter les Jeux Olympiques (et toutes les autres compétitions sportives) était juste, l'espoir qu'ils aient lieu en 2021 dépend de la capacité du monde scientifique à trouver un vaccin . "Les scientifiques nous disent que cela pourrait être possible. J'avais pensé que ce serait dans un an ou un an et demi, mais nous entendons que cela pourrait arriver plus tôt. Si nous obtenons un vaccin au cours de l'année prochaine, je pense que (les Jeux olympiques) sont réalistes. Le vaccin changera la donne - un vaccin efficace, abordable et disponible. Si nous n'obtenons pas de percée scientifique, je pense que cela semble très irréaliste."