Thomas Bach, le président du CIO
Thomas Bach, le président du CIO | AFP - FABRICE COFFRINI

Corée du Nord aux JO 2018 : réunion au CIO pour évoquer les modalités

Publié le , modifié le

Une réunion se tenait mercredi au siège du CIO à Lausanne, en présence du membre nord-coréen de l'instance, au lendemain de la décision d'envoyer des sportifs nord-coréens aux prochains jeux Olympiques d'hiver en Corée du Sud, a-t-on appris de source proche du dossier.

A l'issue de discussions exceptionnelles qui se sont tenues mardi entre le Nord et le Sud, les deux pays ont convenu mardi que la Corée du Nord allait envoyer une délégation aux JO d'hiver qui se tiennent à Pyeongchang du 9 au 25 février, à 80 km de la frontière nord-coréenne. Une réunion était programmée mercredi au siège du CIO à Lausanne pour évoquer les détails de cette participation, à laquelle participe Chang Ung, l'unique membre nord-coréen de l'instance, selon une source proche du dossier.  Les modalités de sélection et de participation des sportifs nord-coréens doivent être évoqués durant cette réunion. 

 A ce jour, un seul couple nord-coréen de patinage artistique formé par Ryom Tae-ok et Kim Ju-sik s'est qualifié fin septembre pour les Jeux mais la Corée du Nord a laissé passer la date limite du 30 octobre pour les inscrire. "Nous devons voir avec la Fédération internationale de patinage (ISU), avec la Fédération internationale de ski (FIS) et la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) si des possibilités existent", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. Le CIO est en liaison "étroite" avec la FIS et l'ISU "pour voir si des sportifs nord-coréens s'entraînant à l'étranger pourraient participer aux Jeux de Pyeongchang", a expliqué une autre source proche du CIO.

Après consultation des fédérations, c'est le Comité national olympique nord-coréen qui transmettra au CIO une liste des sportifs retenus, la décision finale de les inviter revenant au CIO. En 2014, aucun athlète nord-coréen n'avait réalisé les minima pour les Jeux d'hiver de Sotchi (Russie).  En 1988, la Corée du Nord avait boycotté les Jeux d'été organisés à Séoul mais elle avait envoyé ses athlètes aux Jeux asiatiques de 2014 à Incheon, près de Séoul. Des sportifs nord-coréens étaient également présents aux derniers JO d'été à Rio en 2016. Forte de 31 athlètes dans 9 sports, la délégation nord-coréenne avait terminé au 34e rang, avec 7 médailles, dont 2 titres olympiques. Le CIO a répété cette semaine qu'il se montrerait "le plus flexible possible" quant à la participation de sportifs nord-coréens aux prochains JO d'hiver.
 

AFP