Davis White danse sur glace
Davis-White, le couple en or de la danse sur glace à Sotchi | ADRIAN DENNIS / AFP

Consécration américaine en danse

Publié le , modifié le

A l'applaudimètre, le couple russe Elena Ilinykh et Nikita Katsalapov l'emportait haut la main: sur la patinoire de l'Iceberg de Sotchi, ce sont pourtant les favoris américains Meryl Davis et Charlie White qui ont conquis l'or lundi soir à l'issue d'une prestation implacable de maîtrise, de puissance et de grâce sur leur programme libre "Shéhérazade".

Sur la musique du Russe Rimski Korsakov -- est-ce un clin d'oeil ? -- le duo a terminé son morceau de bravoure dans une ambiance incroyablement retenue. Quelques bouquets, des applaudissements polis, point d'ovation. Comme si le public trouvait la pilule un peu amère, après avoir fait un véritable triomphe au couple russe, arrivé finalement troisième. Auparavant, il avait applaudi chaleureusement le couple français Nathalie Péchalat/Fabian Bourzat, et bien sûr le second couple russe, Ekaterina Bobrova and Dmitry Soloviev, arrivé 5eme.

Danse d'amour

Aux deux premières places, le duo américain, déjà champion du monde, a damé le pion à ses rivaux de toujours -- et partenaires d'entrainement sous la houlette de Marina Zueva à Detroit -- les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir (argent). Ces derniers, champions olympiques en titre, ont été également été accueillis avec un certaine froideur par des tribunes constellées de drapeaux russes. Les vainqueurs deviennent les premiers Américains champions olympiques en danse sur glace, une discipline historiquement dominée par les Soviétiques puis les Russes depuis son introduction aux Jeux Olympiques en 1976. Meryl Davis, petite brune au visage lunaire, et Charlie White, grand gaillard à la tignasse blonde, ne sont pas un couple dans la vie, comme d'ailleurs leur concurrents  français. Mais ils ont livré sur la glace une éblouissante danse d'amour, parfaitement imitée, dans un style athlétique et fluide.

Record de longévité

Le fruit de 17 années d'entrainement, six heures par jour, un record de longévité pour un couple de patineurs, alors qu'ils n'ont encore que 26 et 27 ans. Ils ont dansé ensemble plus longtemps que Fred Astaire et Ginger Rogers, font remarquer leurs compatriotes ! Originaires du Michigan, où ils vivent et s'entrainent toujours, ils ont commencé à patiner ensemble à l'âge de 8 et 9 ans. Ils sont connus dans le milieu pour l'intensité de leurs entrainements, complétés quotidiennement par 1H30 d'exercices au gymnase. "On se met une pression incroyable, mais au fond on veut juste être bien, et s'amuser sur la glace", dit Meryl Davis. L'un et l'autre ont suspendu leurs études -- lui en anthropologie, elle en sciences politiques -- pour préparer ces Jeux. Lundi soir, ils sont apparus très émus à l'issue de leur prestation. "Nous sommes sous le choc, nous avons du mal à croire" a déclaré Meryl Davis. L'avenir ? du patinage, encore du patinage: "nous pensons l'un et l'autre que nous n'avons pas encore donné le meilleur de nous-mêmes". 

David Botbol