Collet va donner sa première liste pour Londres

Collet va donner sa première liste pour Londres

Publié le , modifié le

La présence ou non de Mickaël Pietrus est la principale interrogation avant l'annonce mercredi à Paris (à partir de 11h00) de la présélection de l'équipe de France de basket en vue des JO de Londres. Le sélectionneur Vincent Collet dévoilera une liste de 17 ou 18 joueurs qui commenceront la préparation le 11 juin à Paris. Cette liste devra ensuite être ramenée à 12 joueurs, début juillet.

Mickaël Piétrus et Tchicamboud dans la liste ?

En attendant le verdict des premier matches amicaux, Collet n'a, à ce stade, pas encore trop de choix douloureux à faire et tous les principaux prétendants à l'équipe de France devrait trouver leur place sur sa première liste. Tous sauf peut-être Mickaël Pietrus. En valeur absolue, l'arrière-ailier  figure certainement parmi les douze meilleurs joueurs français et il le prouve  en ce moment en NBA avec les Boston Celtics où il tient un rôle important. Mais le frère cadet de Florent n'a plus joué en équipe de France depuis le Mondial-2006 et présente le risque de venir bousculer l'équilibre du groupe. Appelé l'an dernier pour préparer l'Euro-2011, le Guadeloupéen était arrivé  blessé au stage et n'avait pas participé à l'aventure des Bleus en Lituanie, conclue sur une médaille d'argent synonyme de qualification pour les JO.

Collet devrait en toute logique reconduire pour l'instant les douze  médaillés d'argent, le plus menacé étant le meneur de Chalon Steed Tchicamboud. Le sélectionneur devrait appeler en outre Rodrigue Beaubois, Yannick Bokolo  et Fabien Causeur à l'arrière, ainsi que Ronny Turiaf, Ian Mahinmi voire Alexis  Ajinça, dont il est l'entraîneur à Strasbourg, à l'intérieur. Pour le reste on devrait retrouver Tony Parker, Nando De Colo, Nicolas  Batum, Boris Diaw, Florent Pietrus, Joakim Noah et Mickaël Gelabale, qui ont  sauf accident leur billet pour Londres en poche, ainsi que Kevin Séraphin, Ali  Traoré, Andrew Albicy et Charles Kahudi, qui sont plutôt bien placés.

Gilles Gaillard