Coe voit les records tomber

Publié le , modifié le

Sebastian Coe, le président du comité d'organisation (LOCOG), y croit dur comme fer : les records vont tomber cet été dans l'enceinte intimiste du Stade Olympique, où le public côtoie au plus près les athlètes.

Répétition générale ce week-end. À l'occasion des championnats britanniques universitaires -test grandeur nature avant les Jeux de Londres- la piste du Stade Olympique devrait fournir ses premières indications. D'après Sebastian Coe, le président du LOCOG, les observateurs en sauront plus à l'issue du meeting.

Pourtant, Glen Mills -l'entraîneur du triple médaillé olympique Usain Bolt- a d'ores et déjà indiqué que battre les records du 100 m et 200 m ne sera pas chose aisée. En effet, tout dépendra des conditions climatiques. "Or, je ne suis pas sûr que le temps londonien va être clément", avait-il confié. 

Mais Lord Coe, lui, en est persuadé : l'enceinte va accoucher de grosses performances sur piste. "Plusieurs athlètes m'ont accompagné sur le site", a-t-il déclaré au Telegraph. "Des gens comme Michael Johnson et Frank Fredericks, et m'ont dit que la piste était bonne et que l'intimité du stade pourrait être un facteur décisif. Pour ma part, j'ai toujours cru qu'une enceinte intimiste projetterait la foule dans l'action. C'est à ce moment-là que les records tombent."