Cesar Cielo en larmes
Les larmes de Cesar Cielo après sa non-qualification pour les Jeux de Rio sur 50m nage libre | DR

Cesar Cielo rate la qualification pour les Jeux sur 50m

Publié le , modifié le

Champion du monde du 50m nage libre en 2009, 2011 et 2013, champion olympique en 2008, le Brésilien Cesar Cielo ne participera pas aux jeux Olympiques de Rio l'été prochain, en individuel. Après avoir fait l'impasse sur la finale du 100m lors des qualifications brésiliennes, après avoir réalisé les minima en séries ce matin, l'ancien leader de la natation auriverde, recordman du monde du 50mNL (en combinaison) n'a pris que la 3e place de la finale en 21"91, derrière Fratus (21"74) et Duarte (21"82).

"Pardon papa, pardon maman, mais aujourd'hui je n'ai pas réussi". Juste après être sorti du bassin olympique de Rio, les larmes coulant déjà sur ses joues, Cesar Cielo a affiché son dépit. Des larmes, il en a souvent eues, mais elles étaient souvent de joie. Cette fois, c'est un rêve qui s'écroule. Champion olympique du 50m nage libre à Pékin en 2008, juste après avoir été en bronze sur 100m, il avait dominé le sprint mondial en réalisant le doublé sur ces deux distances lors des championnats du monde de Rome en 2009. L'or sur 50m, il l'avait aussi conservé à Shanghaï en 2011 et à Barcelone en 2013. Ces Jeux de Rio, il en rêvait depuis plusieurs années. Pour le premier Brésilien champion olympique en natation, cela devait être un sommet dans une carrière qui commençait à décliner.

Des blessures, des changements d'entraîneur l'avaient fait rentrer dans le rang. En 2015, la mort dans l'âme, il avait dû abandonner les Mondiaux de Kazan, sur blessure, après une 6e place sur 50m papillon. Roi du sprint au moment des combinaisons en polyuréthane, l'ancien coéquipier d'entraîneur de Frédérick Bousquet, médaillé de bronze sur 100m à Londres, avait tout misé sur ce 50m nage libre. Qualifié pour la finale du 100m de ce tournoi Maria-Lenke, dernière occasion de se qualifier pour les Jeux Olympiques, il avait préféré ne pas s'aligner pour tout donner sur l'aller simple dans le bassin.

Remplaçant en relais à Rio ?​

Ce matin, les séries semblaient lui avoir donné raison. Avec un temps de 21"99 (le meilleur des séries), il avait enfin réalisé les minima, et pris la deuxième place au temps des nageurs brésiliens. Mais il lui fallait confirmer cette position, puisque seuls les deux meilleurs du pays pouvaient se qualifier pour l'épreuve estivale. Dans le couloir 4, il avait à ses côtés Italo Manzine Duarte, celui qu'il avait dépassé le matin au temps (22"08), tandis que Bruno Fratus, son plus grand rival, était au couloir 7. Loin des yeux, c'est ce dernier qui a réalisé la meilleure course, faisant passer son temps matinal de 22"35 à un chrono canon en 21"74. Juste derrière lui, Duarte a pris la deuxième place en 21"82, faisant donc mieux que Cielo, 3e en 21"91.

Fratus et Duarte, avec respectivement la 5e et 6e meilleure performance mondiale de la saison, seront donc les deux représentants du Brésil sur 50m. Mais ils sont loin de Florent Manaudou, meilleur performeur de la saison en 21"42, et de l'Australien Cameron McEvoy (21"44). Quant à Cesar Cielo, il pourrait être intégré parmi les remplaçants du relais 4x100m aux Jeux. Une bien maigre consolation.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze