Petter Northug
Petter Northug | AFP - ANDREAS SOLARO

Ce qu'il faut savoir sur le ski de fond

Publié le , modifié le

Vieux comme le monde, le ski de fond, qui a entre autres inspiré des disciplines comme le combiné nordique ou le biathlon, est un sport emblématique des Jeux Olympiques d'Hiver.

Un peu d'histoire : du véhicule au sport 

Originaire des pays scandinaves dans l'Antiquité (1 000 ans avant JC), le Ski de Fond serait né en Norvège. Si le ski de fond a eu plusieurs rôles essentiels pour l'homme au cours de son histoire, il s'agissait avant tout d'un moyen rapide pour se déplacer. D'abord utilisé pour partir à la chasse, puis au VIIe siècle par les troupes militaires scandinaves, le ski de fond n'est devenu une discipline sportive qu'en 1843 en Norvège. 

Une discipline gangrenée par le dopage 

"Le ski de fond dans les années 90, c’était comme les Tours de France d’Armstrong". La décla' est signée Maurice Magnificat, skieur de fond de l'équipe de France, et a le mérite d'être explicite. A l'instar du cyclisme, le ski de fond est une discipline d'endurance, qui met à rude épreuve la résistance physique des athlètes. En 2001, à l'occasion des championnats du monde organisés à Lahti (Finlande), six finlandais sont contrôlés positifs à l'usages de diverses substances illégales, après avoir brillé sur la neige. Rebelote cinq ans plus tard, aux JO d'hiver de Turin : cette fois, c'est la délégation autrichienne qui est mise en cause. Les Russes, eux non plus, ne laissent pas leur part au chien :"Chaque année, ils (les Russes, ndlr) se font choper. Leurs coachs étant eux-mêmes d’anciens dopés, ça pose question", avait ajouté Maurice Magnificat pour l'Equipe Magasine en février dernier. 

Le Ski de fond en 12 épreuves aux JO

Le programme des Jeux Olympiques d'hiver compte douze épreuves différentes de ski de fond : six épreuves masculines et six épreuves féminines dont des courses individuelles, des courses avec départ groupé (ou mass start), le skiathlon, une course de relais et un sprint individuel et en équipe. Le skiathlon est l'une des épreuves de ski de fond les plus intéressantes : La première moitié de la course est effectuée en style classique sur des skis standard après quoi les coureurs entrent dans un stade, enfilent des skis de course et terminent en style libre. Le chronomètre ne s'arrête pas lorsque les coureurs changent de skis, comme pour les ravitaillements de Formule 1. Le premier à passer la ligne d'arrivée est déclaré vainqueur du skiathlon.

Le complexe démesuré d'Obherof

"On peut faire maintenant du ski de fond toute l'année dans d'excellentes conditions, qu'il fasse 30 degrés en juillet ou qu'il gèle à pierre fendre en février", souligne Dirk Bremermann, le directeur du marketing d'Oberhof Sportstätten, la société gestionnaire. La "Ski-Halle" d'Oberhof, en Allemagne, est un complexe couvert de 46.000 mètres carrés, épousant les mouvements du terrain entre 810 et 830 m d'altitude. Ouvert aux amateurs, ce centre unique en Europe est également le terrain d'entrainement idéal pour les athlètes professionnels :"ils ont de la neige, la météo ne les perturbe pas et cela coûte moins cher que de monter sur les glaciers", note Dirk Bremermann. Ces derniers moins; les Autrichiens, les Français et bien évidemment les Allemands, s'y sont rendus régulièrement. 

Jean Charbon