Cazé et Clouvel dans l'eau tiède

Cazé et Clouvel dans l'eau tiède

Publié le , modifié le

Triple championne du monde, Amélie Cazé a fini au pied du podium des Mondiaux de pentathlon moderne à Rome, non sans avoir égalé un record de 29 victoires pour 6 défaites à l'escrime. Elodie Clouvel, un temps 2e, s'est effondrée pour finir 35e. Mais l'objectif, c'est les JO.

Le verre est-il à moitié vide, ou à moitié plein ? Les Mondiaux auraient pu permettre à Amélie Cazé et Elodie Clouvel de frapper un très grand coup, à deux mois et demi des Jeux Olympiques. Toutes deux déjà qualifiées pour Londres, elles n'avaient aucune pression et aucune obligation. Elles ont pourtant marqué des gros points. Triple championne du monde de la spécialité (2007, 2008, 2010), le Picarde a égalé le record du monde avec 29 victoires pour seulement six défaites lors de la compétition d'escrime. Après l'escrime, la natation et l'équitation, elle disposait encore de 31" d'avance sur ses rivales. Mais l'épreuve combinée (tir et course) lui a été fatale, et elle doit se contenter de la 4e place, au pied du podium pour 9 secondes. La Britannique Mhairi Spence comptait 37 secondes de retard sur la Française avant d'être sacrée, devant la Chinoise Qian Chen et l'autre Britannique Samantha Murray.

C'est pire encore pour Elodie Clouvel. Avant de participer à ses premiers Jeux Olympiques, la jeune femme de 23 ans a simplement réalisé l'une des courses les plus rapides de l'histoire en natation. Mais sa 2e place provisoire au classement a été réduite à néant par un son passage en équitation, où son cheval a refusé tous les obstacles, ne lui permettant de conquérir que 60 petits points. Elle finit donc en 35e position.

Si la déception est de mise, il convient de la relativiser, étant donné que l'objectif reste et demeure les Jeux Olympiques, comme le rappelait avant l'épreuve le Directeur technique national, Claude Guiguet: "On a fait en sorte que les filles ne soient pas au sommet de leur forme.  Il y a une volonté de les préserver et de rester bien fixés sur l'objectif des  Jeux. Il ne faut pas trop s'épuiser avant".

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze