Tokyo 2020 : Denis Gargaud-Chanut quitte Marseille, à 6 mois des JO

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Denis Gargaud-Chanut
Denis Gargaud-Chanut est champion olympique de canoë (C1) | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

A moins de 6 mois des Jeux de Tokyo, le champion olympique en titre de canoë (C1) Denis Gargaud-Chanut quitte son club de Marseille. Il pointe du doigt les conditions d'entraînements, qu'il ne juge pas bonnes.

C'est un coup de pagaie spectaculaire que vient de donner Denis Gargaud-Chanut, médaillé d'or à Rio en 2016. A quelques mois des JO, le Français a annoncé qu'il quittait sa ville de Marseille, dans une interview à 20 minutes : "Je ne peux plus habiter Marseille ! J’aime Marseille mais Marseille ne m’aime pas. Marseille sera pourtant une ville olympique, tous mes partenaires sont dans la région, mais je dois m’entraîner dans de bonnes conditions".

Des installations pas au niveau

Gargaud-Chanut regrette notamment l'absence d'un bassin d'eau vive dans la cité phocéenne, malgré les promesses de la mairie. Des conditions d'entraînements qui l'obligent à arpenter la France régulièrement : "Me donner une douche propre et un local neuf, ce n’est pas suffisant. Je ne peux même pas faire ma musculation au club, je dois aller au Cercle des nageurs. A Marseille, les jeunes peuvent apprendre à faire du canoë, mais pour la partie compétition, rien n’avance ! [...] On est un des clubs les plus médaillés de France avec Pau, mais l’héritage de toutes ces médailles n’est pas à la hauteur de ce que les autres villes auraient fait…" a-t-il expliqué à 20 minutes.

Marseillais depuis ses deux ans, Denis Gargaud-Chanut quitte à contre-cœur sa ville : "C’est Marseille qui m’a fait ! Je resterai d’ailleurs licencié à Marseille par affect. Cette ville, c’est comme une mère pour moi. Mais je ne peux pas y travailler, donc je m’en vais". Une ville qu'il aime tellement qu'il a choisi de ne pas aller à Paris : "Ce serait le pire affront que je pourrais faire à Marseille (sourire)".