La joie de Chris Hoy
La joie de Chris Hoy | ODD ANDERSEN / AFP

Bourgain éliminé en demi-finale du Keirin !

Publié le , modifié le

Le Français Mickaël Bourgain a été éliminé en demi-finale du Keirin en terminant 4e de sa série. C'est une grosse désillusion pour le Tricolore, qui avait tout misé sur cette épreuve, participant même à la course en ligne pour pourvoir être aligné sur la piste du Keirin où, sans surprise, le Britannique Chris Hoy a été sacré.

Le coup de poker était risqué. Il n'a pas payé. En choisissant d'aligner Mickaël Bourgain sur la course en ligne aux côté de Sylvain Chavanel, de Tony Gallopin et d'Arnaud Demarre, au détriment notamment de Thomas Voeckler, la fédération avait choisi une option destinée à placer Bourgain sur orbite dans l'épreuve du Keirin. Ce dernier, qui devait donc participer à au moins deux courses cyclistes (piste et route comprises) n'avait parcouru que quelques kilomètres lors de la course en ligne remportée par Vinokourov.

Hélas pour le clan tricolore, les choses ne sont pas passées comme prévu pour le double médaillé de bronze (à Athènes dans la vitesse par équipes, et à Pékin dans la  vitesse individuelle). Le Français de 32 ans a adopté la même tactique qu'au premier tour en prenant la tête  à plus d'un tour et demi de l'arrivée. Mais, installé à la corde, il a été remonté  dans la ligne droite par l'Allemand Maximilian Levy, le Néo-Zélandais Simon van  Velthooeven et l'Australien Shane Perkins. Le grand favori, le Britannique Chris Hoy, s'est lui aussi qualifié très  facilement dans sa série en emmenant un sprint de loin.

L'élimination de Mickaël Bourgain :

L'impression visuelle des demi-finales était la bonne : Chris Hoy était bien le plus fort. Le Britannique, en s'imposant devant l'Allemand Levy au terme d'une course parfaitement maîtrisée de bout en bout, est entré encore un peu plus dans l'histoire du sport de son pays en devenant l'athlète le plus titré des Jeux, dépassant le légendaire rameur Redgrave au nombre de médailles d'or (6). Le héros de Pékin (trois titres olympiques) avait dû laisser sa place à Kenny dans l'épreuve de vitesse, avec le résultat que l'on sait, mais "Sir" Hoy n'en a pas pris ombrage. La marque des grands, des très grands. Hoy a apporté au Royaume-Uni son 7e titre sur un maximum de dix dans les  compétitions de cyclisme sur piste, soit le même score qu'aux JO de Pékin. Le Néo-Zélandais Simon van Velthooven et le Néerlandais Teun Mulder, qui  ont terminé sur la même ligne, ont décroché la médaille de bronze après un long  examen de la photo-finish sans pouvoir les départager. Hoy, contraint à un gros effort, a résisté à Levy qui lui a mené la vie  dure jusqu'à l'entrée de la ligne droite. L'Ecossais s'est imposé pour finir  d'un demi-vélo (6 centièmes de seconde), au ravissement d'un public qui lui  était tout acquis pour cette conclusion des épreuves sur piste.

La victoire de Chris Hoy :

 

 

Julien Lamotte