Usain Bolt
Usain Bolt | AFP - ADRIAN DENNIS

Bolt, l’éclair dans la nuit

Publié le , modifié le

Après avoir brillé dans la nuit de Pékin il y a quatre ans, Usain Bolt est devenu la référence du sprint mondial. Mais son faux-départ au Mondial-2011 sur 100m, et ses deux défaites contre Blake aux championnats de Jamaïque début juillet, avaient fendillé l’armure. Qu'il a reconstruite avec son deuxième doublé 100-200m olympique.

Le bras droit tendu vers le ciel, le bras gauche replié en arrière comme un archer, Usain Bolt a fait de ce gimmick sa marque de fabrique. A 22 ans, il est devenu l’empereur absolu du sprint mondial. Avec ses grands compas, sa technique sûre, et une pointe de vitesse exceptionnelle, il a éclairé la nuit de Pékin, en remportant la finale du 100, du 200 et du relais 4x100m, avec à chaque fois le record du monde à la clé. Un an après, il rééditait ces performances (sauf le record du monde en relais), lors des Mondiaux à Berlin.

Seul au monde, le Jamaïquain semblait sur une autre planète. Il en est descendu une première fois, lors des Mondiaux à Daegu en 2011, en commettant un faux-départ éliminatoire en finale du 100m. Un an après, et à seulement trois semaines de l’ouverture des Jeux, Yohan Blake, son compatriote sacré champion du monde en Corée, s’est chargé de le faire revenir sur terre. Lors des championnats de Jamaïque, début juillet, le jeune sprinteur a battu son aîné sur les deux distances. Un petit tremblement de terre sur la planète "athlé", qui ne s'est pas transformé en tsunami puisque Bolt est resté le maître du 100m à Londres, dimanche dernier. Malgré les doutes, il a répondu en un éclair de 9"63. Puis, il a encore dominé Blake sur 200m pour s'offrir un nouveau doublé. Réalisera-t-il le triplé, comme à Pékin, pour demeurer "Lightning Bolt" en 2012 et conserver la couronne du relais 4x100m ?

Les Dieux du stadeVoir la video