Bode Miller
Bode Miller s'envole | AFP

Bode Miller est déjà en forme

Publié le , modifié le

A 36 ans, Bode Miller n'a rien perdu de son talent. L'Américain, révélation des JO de Salt Lake City en 2002, a réalisé le meilleur temps du premier entraînement de la descente des JO de Sotchi.

Avec un chrono de 2 min 07 sec 75/100e, Miller a devancé le Suisse Patrick Kueng et le jeune Autrichien Matthias Mayer, de 3 et 17/100e de seconde. L'Américain qui avait déjà montré le bout de son nez à Kitzbühel, en terminant troisième de l'épreuve référence de la Coupe du monde de ski alpin, a une fois encore surpris par sa décontraction dans la descente, et notamment dans la seconde partie du parcours.

"Cette fois, ils ont fait plus une descente, en tenant compte des remarques des  coureurs", a indiqué "Bode le magnifique", qui fait référence à l'épreuve test de Coupe du monde, organisée il y a deux ans. "Ils n'ont pas glacé le haut, ce qui est compréhensible pour les concurrents moins habiles, même si ça aurait été mieux pour moi. Mais il y a quand même moyen de faire la différence. C'est un parcours très exigeant, où on peut commettre des fautes à pas mal d'endroits", a analysé l'artiste.

Même si Miller s'est déjà illustré, il ne s'agissait que du premier entraînement de la descente, et c'est bien dimanche, qu'il faudra aller chercher la médaille d'or. Du côté de la concurrence, tout va pour le mieux pour l'Italien Christof Innerhofer qui a terminé 5e, le Canadien Erik Guay (7e) ou encore le Norvégien Aksel Lund Svindal (8e). Concernant les Français, Johan Clarey peut s'enorgueillir d'une 11e place, à 1 sec 32 du scratch, tandis que Adrien Théaux a signé le 13e temps à 1 sec 60.

Romain Bonte