Anaïs Bescond
La Française Anaïs Bescond | AFP - PIERRE-PHILIPPE MARCOU

Bescond 5e du sprint

Publié le , modifié le

Anaïs Bescond est passée tout près de devenir la première Française à ramener une médaille olympique à Sotchi, lors du sprint en biathlon. A 26 ans, la Normande de naissance, victorieuse cette année du sprint d'Antholz-Anterselva en Coupe du monde, prend la 5e place. La Slovaque Kuzmina conserve sa médaille d'or, devant la Russe Vilukhina et l'Ukrainienne Semerenko.

Après la déception de Martin Fourcade hier lors du sprint, le biathlon tricolore est passé tout près d'une belle sensation. Trois semaines après avoir remporté sa première victoire individuelle en Coupe du monde, Anaïs Bescond a bien failli conquérir son premier podium olympique, lors de ses premiers JO. Meilleur temps provisoire du sprint, elle a vu progressivement les meilleurs lui passer devant. Sa seule petite erreur au tir lui coûte probablement le podium. Les quatre biathlètes qui l'ont précédé ont mis leurs dix tirs dans la cible, et le podium lui échappe pour huit petites secondes. 

Les autres Françaises, Marie Dorin-Habert, Anaïs Chevalier et Marie-Laure Brunet prennent respectivement la 20e, 47e et 56e place.

Devant, la victoire est revenue à la Slovaque Anastasia Kuzmina. Déjà sacrée à Vancouver dans cette course, et médaillée d'argent en poursuite, la Slovaque démarre ces JO de la même manière. Précise au tir, elle a ajouté une vitesse supersonique sur les skis, pour reléguer toutes ses rivales à près de 20 secondes. A 29 ans, elle devient la première de l'Histoire à conserver sa couronne sur la même distance. Russe de naissance et soeur du biathlète russe Shipulin, elle se place idéalement pour l'épreuve de poursuite.

Comme Bescon, la Russe Olga Vilukhina participe à ses premiers JO, et elle a été la plus rapide derrière la Slovaque pour décrocher l'argent. A 25 ans, elle avait déjà conquis le bronze en poursuite aux Mondiaux-2012 à Ruhpolding.