David Beckham
David Beckham lors d'un passage à la Maison Blanche | AFP - SAUL LOEB

Beckham cherche la flamme

Publié le , modifié le

Après la Maison Blanche et Barack Obama, David Beckham poursuit les mondanités en se rendant, jeudi, en Grèce pour se voir remettre la flamme olympique au stade olympique d'Athènes. Avec Sebastian Coe notamment, il la ramènera en Grande-Bretagne pour qu'elle débute son parcours.

La tradition est ancienne. Aux Etats-Unis, les équipes championnes des Etats-Unis sont honorées en étant reçues par le président, à la Maison Blanche. En Grèce, les futurs hôtes des Jeux Olympiques viennent chercher la flamme dans le stade olympique d'Athènes. Le point commun de ces deux évènements ? David Beckham. Joueur des Los Angeles Galaxy, champions de soccer, il a donc été reçu mardi par Barack Obama, qui ne s'est pas privé de saluer son hôte britannique. Et jeudi, ce membre du comité de soutien à la candidature de Londres-2012 sera à Athènes, aux côtés de Sebastian Coe, chef du comité d'organisation des JO, et de la princesse Anne, pour recevoir la flamme olympique.

En compagnie de qinc jeunes Britanniques, et aussi du maire de Londres, Boris Johnson, il aura la charge de ramener le symbole de l'olympisme en Grande-Bretagne, à bord d'un avion qui atterrira à la base militaire de Culdrose, en Cornouaille. Ce n'est qu'ensuite qu'elle débutera tout son parcours, depuis la pointe sud-ouest du pays, à Land's End, pour rallier bien plus tard le stade olympique de Londres, où elle arrivera pour la cérémonie d'ouverture le 27 juillet prochain. Huit mille coureurs se seront relayés pour porter cette torche sur 8 000 miles.

A 37 ans, David Beckham attend un autre honneur, loin des mondanités: sa présence dans le groupe formant l'équipe de Grande-Bretagne de football qui prendra part au tournoi olympique masculin.