Tony Parker et Nicolas Batum
Tony Parker et Nicolas Batum | DAVID LE DEODIC / AFP

Batum: "Peut-être mes seuls JO"

Publié le , modifié le

Nicolas Batum nous a confié son sentiment sur l'équipe de France à quelques jours du début des Jeux. Le joueur de Portland pense que le tournoi sera très relevé mais il sent le groupe prêt à en découdre.

Le statut de l'équipe de France
"Le facteur mental sera primordial. Ce ne sera pas plus facile qu'à l'Euro. On est passé d'une équipe de France qui voulait battre tout le monde à une équipe de France. On a quand même battu la Grèce, la Russie, de très bonnes équipes".

Le niveau du groupe
"Les Etats-Unis, on les connait, c'est très très fort. L'Argentine pareil. C'est la même équipe depuis 15 ans. Ils se connaissent tous très bien et jouent sur leurs points forts. La Tunisie est une équipe moins connue mais elle a tout de même dominé l'Angola. Ce sera dur de terminer deuxième".

L'excitation pour l'évènement
"Le groupe est prêt. On est bien, excités. On a hâte de commencer l'aventure olympique. On est dans une configuration différente de 2011 car il n'y a pas de stress. L'an dernier, il fallait impérativement se qualifier. Les JO, c'est une compétition à part. C'est tous les quatre ans et c'est peut-être la seule fois de ma vie où j'irais. On va là-bas pour marquer le coup, rentrer dans l'histoire et laisser une trace".

Un porte-bonheur
"On a des secteurs en net progrès comme la cohésion, la dureté, l'expérience. Et j'ai un bon pourcentage de victoires avec l'équipe de France. J'en suis à 4/7 au niveau des médailles obtenues dans les grands rendez-vous. C'est important d'avoir la culture de la gagne, c'est une bonne habitude".