Ovechkin
Ovechkin tient la flamme olympique | AFP

Alexander Ovechkin a la flamme

Publié le , modifié le

Il a été le premier Russe à porter la flamme olympique, c’est dire si Alexander Ovechkin est une célébrité en son pays. Considéré comme l’actuel plus grand joueur de hockey sur glace, ce buteur-passeur se sait très attendu pour "ses" JO alors que la Russie fait son entrée en lice dans le tournoi masculin contre la Slovénie.

"Fier capitaine des Capitals de Washington", comme il se définit sur son compte Twitter, Ovechkin est également une star aux Etats-Unis. Surnommé "The Great Eight" (le grand huit) est l’un des tout meilleurs –si ce n’est le meilleur- à son poste d’ailier et a remporté de nombreuses distinctions personnelles, dont les Trophée Hart (2008, 2009 et 2013) récompensant le meilleur joueur selon les journalistes, et le Maurice Richard de meilleur buteur les mêmes années.

S’il fait le bonheur de son club, Ovechkin fait aussi et surtout celui de son équipe nationale. Avec la Russie, celui qui a débuté sa carrière en 2001 a remporté à deux reprises les Championnats du monde (2012 et 2008). Fan de Mario Lemieux et d’Aleksander Maltsev, cet athlète de plus de 100 kilos a été élevé dans un environnement où le sport tenait une place essentielle. Sa mère, Tatiana Ovetchkina a été double-championne olympique avec l’équipe soviétique de basket, et son père Mikhaïl Ovetchkin est un ex-joueur de football, qui a joué pour le Dynamo Moscou.

Cela explique donc en partie ce goût de la performance et cette brillante carrière sportive. Mais jusqu’à présent, les Jeux Olympiques n’ont pas été une grande réussite pour lui. En 2006 à Turin, lui et son équipe terminent au pied du podium, puis ils se ratent quatre ans plus tard à Vancouver en se contentant de la sixième place. Cette fois, le joueur de 28 ans aimerait bien accrocher une breloque autour de son cou, d’autant plus qu’il évoluera devant son public.

Romain Bonte