Stade olympique Londres 2012
Le Stade olympique de Londres 2012 | AFP-Dennis

Alerte terroriste sur Londres?

Publié le , modifié le

Un terroriste islamiste présumé faisant l'objet d'une restriction de mouvements en Grande-Bretagne a traversé cinq fois le Parc olympique de Londres, ont rapporté des journaux dimanche.

L'homme de 24 ans - désigné par ses initiales CF - est soupçonné  d'appartenir aux rebelles shebab de Somalie, alliés à Al-Qaïda, affirment le  Sunday Telegraph et le Sunday Mirror. Il est l'une des neuf personnes soupçonnées de menacer la sécurité  nationale, faisant à ce titre l'objet de "mesures de prévention et  d'investigation du terrorisme" (MPIT) - qui restreignent les déplacements, les  contacts et l'usage d'ordinateurs.

Le Sunday Mirror affirme qu'il est un jihadiste britannique. Le Sunday  Telegraph affirme de son côté qu'il vient d'une vaste famille somalienne du  nord de Londres. CF a été expulsé de Somalie vers la Grande-Bretagne en mars de l'année  dernière. Il a passé deux mois en prison pour délit de fuite avant d'être relâché,  placé sous les MPIT et astreint à vivre à Norwich, dans l'est de l'Angleterre. Il porte un bracelet électronique permettant aux autorités de suivre ses  déplacements. CF a été arrêté une nouvelle fois le mois dernier et il est poursuivi au  titre de cinq violations de l'interdiction d'utiliser la ligne de train qui  passe par le Parc olympique à Stratford, dans l'est de Londres.

Un porte-parole du Parquet de la Couronne a confirmé que l'homme était  "poursuivi pour cinq violations" des mesures de prévention du terrorisme. Les violations présumées ont eu lieu entre avril et mai, selon la presse.  Il sera traduit en justice le 27 juillet, selon le parquetâ. CF doit faire appel lundi devant la justice des mesures qui restreignent  ses mouvements, ont rapporté les journaux.

AFP