Ahouré confirme, Boslak scotchée, Chambers loin de Londres

Publié le , modifié le

L'Ivoirienne Murielle Ahouré a confirmé ses bonnes dispositions en remportant le 100 m de la réunion de Montreuil, mardi, où la perchiste Vanessa Boslak, malade, n'a pu faire mieux que 4,10 m, et le sprinteur britannique Dwain Chambers a été battu sur 100 m.

Ahouré s'est imposée en 11.32, un chrono qu'il faut analyser au regard d'un  vent contraire puissant (-2,0 m/s), de la pluie fine qui sévissait et de deux  départs qui ont ajouté à l'attente. L'Ivoirienne avait marqué les esprits la semaine dernière en remportant le  100 m du meeting de Rome, épreuve de la Ligue de diamant avec un chrono de  11.00. Elle peut incontestablement jouer les troubles-fêtes à l'occasion des  prochains jeux Olympiques de Londres (27 juillet-12 août).

"Il fait vraiment très froid, je ne suis pas habitué à cela", a réagi  l'athlète de 24 ans qui s'entraîne aux Etats-Unis.  "Je suis prête, je souhaite revenir des JO avec une médaille pour mon pays.  Mon départ n'était pas aussi bon que d'habitude mais j'ai fait attention à  cause des faux-départs", a-t-elle ajouté.  Ahouré disputera le 200 m du meeting d'Oslo jeudi (Ligue de diamant) avant  de participer au 100 m de la réunion de Lille Métropole samedi.

Chambers sans jambe

Dans ces conditions délicates, le Britannique Dwain Chambers a échoué dans  sa tentative de réaliser les minima pour Londres, 2e du 100 m en 10.48, loin  des 10.18 espérés qui sont les minimas britanniques. Il a été devancé par le Jamaïcain Ainsley Waugh (10.47).

De son côté, la perchiste française Vanessa Boslak, amoindrie par une  inflammation intestinale, n'a pu franchir que 4,10 m. oslak, qui possède déjà son billet pour les jeux Olympiques de Londres  grâce à ses 4,50 m passés à Doha le 11 mai, a hésité avant de participer au  concours montreuillais et n'a pris sa décision qu'à la mi-journée. "Je me sentais mieux ce matin, mais le week-end a été horrible, je rampais  chez moi", a-t-elle expliqué. "Je ne pouvais pas faire de miracle", a-t-elle  conclu. Après un premier saut bien maîtrisé à 4,10 m, elle a échoué assez largement  à trois reprises à 4,30 m.

Gilles Gaillard