Janne Ahonen, saut à skis
Le Finlandais Janne Ahonen | ALEXANDER KLEIN / AFP

Ahonen, la fin du rêve olympique?

Publié le , modifié le

Le Finlandais Janne Ahonen, quintuple champion du monde de saut à skis âgé de 36 ans, pourrait renoncer aux JO de Sotchi (7-23 février) en raison d'une infection pulmonaire qui l'a contraint au repos forcé. En retrait depuis sa médaille d'argent aux Championnats du monde de vol à ski 2008, le double vice-champion olympique perdrait sa dernière chance de décrocher le titre suprême. Triple champion olympique et 2e de la dernière Tournée des Quatre tremplins, Thomas Morgenstern, gravement blessé à l'entraînement, devrait lui aussi renoncer à Sotchi.

Ahonen, victime d'une infection bactérienne aux poumons en novembre, était  à nouveau malade en abordant la récente Tournée des Quatre Tremplins dont il a  pris la 23e place, a indiqué la Fédération de ski. "Il s'est engagé alors qu'il était déjà malade. C'était une erreur. Il  s'est détruit physiquement", a estimé l'organisation. Mis au repos par les médecins, Ahonen récupère actuellement avec sa famille  et espère renouer avec la compétition le 31 janvier lors de l'étape allemande  de Coupe du monde à Willingen. Icône du sport finlandais, le quintuple vainqueur de la Tournée des quatre  tremplins et double vice-champion olympique (2002 et 2006) par équipes est sorti cette saison de sa deuxième retraite sportive. L'homme-volant aux deux globes de cristal avait raccroché une première fois  à l'issue de la saison 2007-08. De retour en mars 2009, il avait manqué son  pari olympique à Vancouver en terminant 4e du concours sur le petit tremplin. Il avait pris sa deuxième retraite en mars 2011. 

Morgenstern, un favori cloué au sol

Autre cador du saut à skis, Thomas Morgenstern a pour sa part été brisé en plein vol. Deuxième lundi de la Tournée des Quatre tremplins, le Norvégien a été  déséquilibré lors d'un deuxième saut d'entraînement pour le concours de vol à skis programmé ce week-end et a fortement percuté la piste avec le dos et la tête. Il a brièvement perdu connaissance et a été transporté à l'hôpital  universitaire de Salzbourg. Thomas Morgenstern souffre "d'un important  traumatisme crânien et d'une contusion du poumon", a précisé en fin  d'après-midi la Fédération autrichienne de ski (ÖSV) dans un communiqué. L'athlète, qui "est conscient et qui répond de façon lucide, va rester en  observation aux soins intensifs pendant les 72 prochaines heures", a ajouté  l'ÖSV. La vie du sauteur à skis n'est pas en danger, a indiqué pour sa part à  l'agence de presse autrichienne APA Josef Obrist, le médecin qui l'a pris en  charge. "On doit encore analyser ce qui s'est passé à la vidéo, mais visiblement  les skis se sont touchés. Ça fait forcément mal, quand on a cette relation avec  un athlète", a déclaré à la chaîne publique ORF l'entraîneur en chef de  l'équipe autrichienne, Alexander Pointner, immédiatement après la chute.

Une première grosse frayeur le 15 décembre

Le 15 décembre, lors du concours de saut à skis de Titisee-Neustadt en  Allemagne, Morgenstern, champion olympique de Turin en 2006 (grand tremplin) et  double médaillé d'or olympique par équipes (2006 et 2010 à Vancouver), avait  déjà connu une grosse frayeur. Après une réception difficile d'un saut, il était tombé, et un de ses skis  lui avait écorché le visage. Deux semaines plus tard, il s'était élancé avec un  bandage aux doigts lors de la Tournée des Quatre tremplins et avait pris la  deuxième place derrière son compatriote Thomas Diethart. Avec ce retour en grâce, il s'était affirmé comme un prétendant à un titre  olympique en individuel à Sotchi (le 9 février sur le tremplin normal, le 15  février sur le grand tremplin) et devait participer à la défense du titre par  équipes le 17 février.

AFP