Adrien Théaux descente Lenzerheide 03 2011
Le Français Adrien Théaux | AFP - OLIVIER MORIN

Adrien Théaux attend son heure

Publié le , modifié le

Talent incontestable du ski tricolore et fort de résultats probants depuis quelques temps déjà, Adrien Théaux se présente à Sotchi avec l'espoir de créer l'exploit, celui de ramener une médaille olympique.

Le Pyrénéen qui a notamment décroché une troisième place dans la descente de Lake Louise cette saison, a toutefois du mal à rester régulier malgré quelques belles performances. A 29 ans, Théaux a encore une marge de progression évidente. 16e de la descente aux Jeux de Vancouver, il avait surpris son monde en se classant troisième de la redoutable descente de Kitzbühel en 2011, juste derrière Didier Cuche et Bode Miller.

Capable du meilleur comme sa première victoire en Coupe du monde à Lenzerheide, et du moins bon, comme à Garmish la même année, lors des championnats du monde, avec une chute dans la descente et une dixième place dans le super G. Encore vainqueur en mars dernier à Kvitfjell, Théaux a démontré qu'il fallait se montrer patient. Avec six Top 10 et deux podiums lors de la saison passée, le Savoyard d'adoption a toujours gardé une certaine réserve, voire un brin de timidité.

Conscient d'avoir réalisé la meilleure saison de sa carrière en 2013-2013, le chef de file du ski tricolore a comme atout une polyvalence qui pourrait lui permettre de concourir dna sle super-combiné, qui associe descente et une manche de slalom. "Cela fait deux ans que je fais deux fois quatrième dans cette discipline, a déclaré le skieur de Val Thorens en début de saison. C'était génial mais ça m'a bien frustré aussi. Je pense qu'il y a deux ans, j'avais le ski pour faire un podium. J'ai envie de prendre une petite revanche, si ça peut être aux Jeux, tant mieux", avait-il alors affirmé. Pour sa deuxième participation aux Jeux Olympiques, le Tarbais caresse l'espoir d'une belle surprise.

La victoire de Théaux en Coupe du monde 

Romain Bonte