Nathan Adrian
Nathan Adrian, médaille d'or du 100 m libre | AFP - Gabriel Bouys

Adrian titré sur 100m, Agnel 4e

Publié le , modifié le

L'Américain Nathan Adrian a remporté le 100m nage libre des JO mercredi soir. A 23 ans, le nageur US a devancé l'Australien James Magnussen et le Canadien Brent Hayden. Yannick Agnel, déjà double médaillé d'or et une fois d'argent, a terminé à la 4e place. Le Français a pourtant explosé son record personnel, en 47"84 (au lieu de 48"08). Il termine à 4centièmes du podium.

Revoir la finale du 100m nage libre

Le 100m nage libre avait ses favoris. L'Australien James Magnussen ou le Français Yannick Agnel. C'est finalement un troisième larron qui a remporté la distance reine : Nathan Adrian. A 23 ans, l'Américain s'est imposé en 47:52, un centième devant le meilleur performeur de l'histoire sans combinaison, Magnussen, et le Canadien Brent Hayden 47.80. Yannick Agnel a pulvérisé son record personnel mais a échoué à 4 centièmes du podium. Dommage pour le nageur niçois qui manque d'un rien une quatrième médaille sur ces Jeux Olympiques.

La victoire d'Arian Nathan est une vraie surprise dans le bassin olympique. Si l'Américain avait de bonnes références depuis quelques années (champion PanPacifique en 2010, médaillé d'or du 4x100m aux championnats du monde en 2009 et 2011), il n'avait jamais explosé au plus haut niveau en individuel. Pour s'imposer en finale, il a retranché 37 centièmes à son précédent record sur la distance. Un exploit ! C'est la première fois qu'un américain remporte le 100m nl depuis Matt Biondi en 1988 à Séoul.  "J'ai touché le mur et je me suis dit: +sympa, j'ai gagné+, a-t-il commenté. Il m'a fallu  quinze secondes pour me dire: +bon sang, c'est les jeux Olympiques!+. Je regarde ça depuis que je suis tout petit et ça fait du bien (de gagner)".

Magnussen s'incline d'un souffle

Annoncé comme l'homme à battre depuis le début de ces JO, l'Australien James Magnussen a raté la médaille d'or d'un centième ! Après son échec sur le 4x100m avec l'Australie (4e), la star Aussie manque son couronnement tant attendu.  Il détenait pourtant cette saison la meilleure performance mondiale en 47"10. "J'ai fait de mon mieux mais ce n'était pas assez, a-t-il confié en sortant du bassin. Cela  fait pas mal de déceptions depuis quelques jours. Ce sont des Jeux difficiles. Quand tu perds de si peu, tu te demandes ce qui tu aurais pu faire différemment".

S'il n'était pas le plus attendu sur le podium,  Brent Hayden n'a pas volé sa breloque en bronze. Le Canadien était déjà vice-champion du monde de la distance en 2011. Auteur d'un modeste 48"21 en demi-finale, il avait su cacher son jeu pour arriver en finale sans pression.

Agnel au pied du podium

Pas de nouvelle médaille pour le contingent français mais pas de regret ! La marche était trop haute pour Yannick Agnel. Le Français, qui a prouvé être dans la forme de sa vie depuis le début de la compétition, a pu mesurer le travail qu'il lui restait à abattre pour s'immiscer parmi les trois premiers. Mercredi soir, il a pourtant battu son record personnel de 18 centièmes ! Insuffisant pour lui permettre de monter sur le podium. Parti prudemment, le nouveau champion olympique du 200m a produit un effort colossal dans les vingt derniers mètres. "04/100, c'est frustrant, partageait-il au micro de France 3. Je suis assez déçu, surtout que je pensais  pouvoir faire mieux que ça. Je suis tombé sur meilleur que moi. Je savais qu'il  fallait nager plus vite pour accrocher une médaille. J'aurais bien aimé faire  47.5". Le Français, qui avait l'un des programmes les plus chargés parmi les compétiteurs en lice dans le bassin, a certainement payé l'accumulation des épreuves depuis dimanche. Mais cette 4e place frustrante doit  plutôt lui servir de déclic. Jusqu'à présent, le 100m n'était pas sa spécialité. Après cette édition 2012 des JO, il pourrait le devenir.

Yannick Agnel : "Je pensais pouvoir faire mieux"